Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Wolverine #20

Wolverine : Deux nouveaux épisodes pour la série Wolverine de Paul Cornell, avec au dessin le petit nouveau qui monte Gerardo Sandoval. Ce dernier arrive à point nommé pour le début d’une nouvelle saga : Mission Madripoor.

Maintenant que nous sommes bien au fait des événements qui ont conduit Logan à lâcher ses proches, nous pouvons nous intéresser à sa traque de Dents-de-Sabre, et bien entendu cela le conduit à Madripoor.

Mais si Logan est obnubilé sur sa mission et sa rage envers son ennemi de toujours il ne remarque pas, que dans ses rangs, le doute s’installe et pourrait bien tout balayer…

Graphiquement, les dessins de Gerardo Sandoval sont jolis mais ce n’est pas vraiment mon style, c’est bien trop caricatural et bourré de testostérone.

Bref, une saga qui me passionne un tout petit peu moins, sans doute car beaucoup de protagonistes sont nouveaux et ne dégagent que peu d’empathie. Bon rythme cependant.

Wolverine and the X-Men : L’école Jean Grey est attaquée par Fidèle John. Il a été envoyé dans notre présent pour empêcher le jeune Evan de devenir Apocalypse ! Il est de plus persuadé que le seul apte à se débarrasser d’Evan et Quentin Quire, le futur détendeur de la Force Phénix. Il réussit à convaincre quelques élèves que cette tâche, ce meurtre est juste !

C’est à ce moment, que Fantomex décide de réapparaître. Mais il semble que la résolution de tout cela ne se fasse pas dans le présent, mais dans le futur…

Bref, une première saga de Latour et Asrar toujours aussi plaisante à lire, beaucoup d’action, de sacrés rebondissements et toujours l’envie de connaître la suite.

Bref, le mensuel Wolverine est toujours aussi bon, et ce depuis le début de Marvel Now. Mais c’est la première fois que les débuts d’une nouvelle saga de Cornell ne m’emballent pas de suite. Mais l’avantage, c’est que si une série basse un peu de régime, l’autre relève toujours le niveau.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Avengers Hors-Série #7 : Ce septième numéro d’Avengers Hors-Série reprend les premiers épisodes de la série All-New Marvel Now centrée sur le destin du jeune Loki, devenu maintenant adolescent. Nous avons, ici, le droit aux cinq premiers épisodes (2014) signés Al Ewing et Lee Garbett.

Je me demandais ce qu’allait devenir Loki, dont je suis fan depuis qu’il est devenu un petit garçon, maintenant que Young Avengers est terminée et après sa métamorphose en adolescent. Nous le retrouvons donc dans une nouvelle série : Loki : Agent of Asgard ! Pourquoi Agent of Asgard me direz-vous, et bien parce que ce cher Loki accompli différentes missions pour les Mères de Tout, en échange de quoi un méfait de son passé est effacé du souvenir commun.

Dans ces premiers épisodes, les missions de Loki vont se résumer à faire rentre à Asgardia, des Asgardiens n’ayant pas été frappé par Ragnarok (il y a de cela quelques années), parmi lesquels Lorelei (sœur d’Amora) ou encore Sigurd (le célèbre héros).

Un Loki toujours plus malicieux, qui semble encore tramer quelque chose dans le dos des Mères de Tout, un nouveau personnage fascinant avec cette Verity Willis capable de détecter les mensonges, le vieux et méchant Loki qui semble agir dans l’ombre, et cette fabuleuse version de la légende de Sigurd et Fafnir.

Bref, toujours plaisant de suivre les aventures de ce nouveau Loki, on ne sait jamais ce qu’il a dans la tête. Et un petit mot sur les dessins de Lee Garbett, tout simplement très beaux.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Iron Man #21

Iron Man : Les aventures d’Iron Man au royaume Svartalfheim prennent une tournure de jeu de massacres d’elfes noirs. Après avoir donné ses anneaux à différents elfes, Malekith les envoie à la poursuite d’Iron Man. Mais armé de d’une nouvelle armure pleine de fer, ce dernier s’amuse à abattre ses ennemis un à un.

Malekith ne tient pas un round, ensuite, face à notre héros (surprenant quand on se rappelle la difficulté qu’à éprouvé Thor et sa communauté de l’Anneau…), mais la rédemption pourrait venir des autres anneaux…

Bref, plaisant à lire, mais sans véritable intérêt, si ce n’est découvrir les différents porteurs d’anneaux.

Savage Hulk : En voulant aider Bruce Banner, Charles Xavier ne s’attendait pas à créer une créature aussi dangereuse que Miss Jean Grey Hulk ! Il y a de quoi trembler, une telle force avec de tels pouvoirs, tout en gardant son intelligence, voilà de quoi nous faire trembler !

Mais, est si tout cela était l’œuvre d’une tierce personne ?

Une véritable plongée dans la psyché de Charles Xavier, une odyssée psychédélique et improbable, où le réveil sera dur !

Bref, cela devient long, dommage que ce version de Jean en Hulk ne soit que fantasmé.

Secret Avengers : Suite au sauvetage de Nick Fury Jr et Phil Coulson par Spider-Woman, Black Widow et Hawkeye, nous nous retrouvons avec une nouvelle version des Secret Avengers. Et l’aspect contrôle mémoriel semble avoir été abandonné. Tant mieux !

Alors que Nick et Clint sont envoyés sur une mission secrète, le reste de l’équipe se retrouve à Sokotra pour empêcher une vente d’arme, un engin post-nucléaire capable de dévorer la réalité.

Histoire classique mais qui s’offre une narration original (réflexion de Natasha) et pleine d’humour alors que les dessins de Michael Walsh sont d’une grande richesse et très variés dans le style. Un ensemble très dynamique.

Bref, un régal à lire.

Les Quatre Fantastiques : Deux épisodes pour les Quatre Fantastiques ce mois-ci.

Dans le premier, fin de la première saga, qui voit la famille de super-héros trainée au tribunal pour répondre de la récente attaque dont a été victime New York. L’accusation n’hésite pas à démontrer le danger que représentent cette famille et le mal dont elle est déjà responsable. Chouette épisode flashback, avec une pléthore d’artistes au dessin. Les retombées pour les enfants de la Fondation du Futur vont être terribles, tout comme la réaction de Sue !

La seconde histoire, voit la Chose découvrir un secret lié à Original Sin et son passé. Qu’une chose à dire, pauvre Johnny !

Bref, les histoires de James Robinson sont plaisantes à lire. Outré par le sort que la ville de New York réserve à ses héros, impatient de lire la suite des découvertes de Ben Grimm !

Bref, ce nouveau numéro d’Iron Man reste au niveau du précédent. Hormis Secret Avengers qui est vraiment jouissif à lire, le reste est plaisant, sans pour autant réussir à être captivant. Un kiosque moyen en somme.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Spider-Man #3

Amazing Spider-Man : Enorme révélation due à Original Sin, Peter n’est pas le seul à avoir été mordu par une araignée, ce fut également le cas de la charmante Cindy Moon, enfermée jusqu’à maintenant, par Ezekiel, dans un bunker ! Autant dire que sa rencontre avec Peter va faire des étincelles. Et les deux personnages vont vite être sous le coup de pulsions sexuelles contre lesquelles ils ne peuvent rien !

Pendant ce temps, la Chatte Noire continue d’avancer ses pions en vue de se venger de Spider-Man, et cela semble passé par a révélation de son identité, en direct à la télé !...

Bref, de plus en plus passionnant ! Déjà, rien que le retour de Peter et le fait de devoir affronter les changements provoqués par Otto était grisant. Mais en plus ce personnage de Silk, emballe encore davantage le titre, qui va à cent à l’heure.

Superior Spider-Man : Et oui ! Vous ne rêvez pas ! Nous avons le droit à un nouvel épisode du Spider-Man Supérieur, rappelez-vous, le faux Spidey !

Situé dans le passé, lorsqu’Otto est rentré dans la distorsion temporelle des laboratoires Horizon, et lance l’énorme Spider-Verse ! Oui, cela n’arrête pas pour Spider-Man, on ne sait plus où donner de la tête !

Otto se retrouve en 2099, en lieu et place du Spider-Man 2099, il découvre, en voulant rentrer dans sa dimension, que les Spider-Man à travers les dimensions sont la cible d’un ennemi implacable qui les tue sans ménagement. Occasion de redécouvrir des Spider-Man oubliés. Si beaucoup meurt, d’autres rejoignent « l’armée » d’Otto !

Bref, GE-NIAL !

Spider-Man 1602 : Univers que je ne connais pas, point de départ de Spider-Verse !

Spider-Man 2099 : Liz est donc au courant que Miguel vient du futur, sans en savoir davantage. Et alors qu’il pensait être renvoyé, notre héros va découvrir que sa patronne va utiliser cette information pour le forcer à faire ce qu’elle lui ordonne, dans le cadre professionnel bien entendu.

Et cela commence avec l’obligation d’accompagné Tiberius Stone (son grand-père) dans un pays du nom de Trans-Sabal, pour y vendre des anti-araignée. Si Tibérius est enchanté, Miguel l’est beaucoup moins, et les événements une fois sur place vont vite lui donner raison.

Bref, l’action commence enfin, il faut en voir un peu plus pour donner un avis. Mais graphiquement, Will Sliney n’est vraiment pas au niveau !

New Warriors : Ca y est, les choses sérieuses commencent ! Tous les protagonistes, et ils sont nombreux, se retrouvent au même endroit.

L’épisode se résume alors à une énorme baston, quelques répliques cinglantes et le début d’une coopération. Coopération que va devenir, très vite, obligatoire, tant l’implication de ces jeunes va provoquer une nouvelle guerre de l’évolution sous l’impulsion du Maître de l’Evolution. Ce dernier cherchant à sauver les êtres humains en se débarrassant des êtres à pouvoirs.

Bref, comme dit au début, les choses sérieuses commencent. Il faut voir maintenant la dynamique du groupe et l’intérêt de cette guerre à venir.

Superior Foes of Spider-Man : Quel plaisir de retrouver Boomerang et ses comparses. Difficile de se remettre dans le bain d’ailleurs, il y a fallu que je cherche le dernier numéro où ils sont apparus afin de me remettre à jour.

Du coup, on a de la chance, l’épisode est très léger, très drôle, et sans incidence réelle sur la trame principale de l’intrigue. L’équipe célèbre la réussite de leur dernier coup, tandis qu’Overdrive explique enfin l’histoire du bus, Scarabée passe pour une sacrée cochonne, tandis que Speed Demon passe toujours plus pour un looser.

On en apprend aussi beaucoup plus sur les origines d’Overdrive, véritablement au cœur de l’histoire, avant le retour fracassant du Shocker !

Bref, toujours aussi fun, aussi drôle, aussi frais. Un vrai plaisir de suivre ces personnages, et toujours de superbes dessins.

Cette nouvelle monture de Spider-Man ne cesse de prendre de la profondeur. Amazing Spider-Man est un véritable poids lourd entre les retombées de Superior Spider-Man, l’arrivée de Silk et les promesses de Spider-Verse.

Superior Foes of Spider-Man est un ovni si agréable à lire et même New Warriors et Spider-Man 2099 semblent enfin démarrer !

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

X-Men Universe #21

X-Men : Les premières actions de Futur pour récupérer son fils, ont été assez violentes. Primal et Sprite peuvent en témoigner. Mais alors que cet ennemi implacable semble savoir d’avance comment ses ennemis, nos X-Women, vont réagir, il se retrouve pris au dépourvu face à la présence de Kyméra et à la réaction maternelle protectrice et violente de Jubilée. Le voilà obligé de changer d’approche…

Pendant ce temps, les aventures d’Hellion et ses compagnons dans le programme d’entraînement de Psylocke prennent fin, sans que je ne comprenne toujours leur intérêt.

Un petit mot sur les dessins, pour dire que Matteo Buffagni ce n’est juste pas possible. Les visages sont vides ! Ce n’est pas beau ! La palme allant à la coupe de cheveux de Tornade.

Bref, une intrigue qui devient intéressante petit à petit, de par ce méchant énigmatique, mais la direction artistique m’attriste et me fait penser aux derniers jours d’Astonishing X-Men

Facteur-X : Encore deux épisodes (youpi !!!...) ce mois-ci pour la nouvelle équipe de Lorna. Nous avions laissé l’équipe, en bien fâcheuse posture, durant une mission non autorisé, visant à récupérer Georgia Dakei, fille du célèbre anti-mutant Scott Dakei. Les choses ne se sont pas du tout passées comme prévue, et le pauvre Doug s’est retrouvé vidé de toute trace d’eau dans son corps au contact de Georgia !

Une mutante, chez un anti-mutant aussi virulent que Scott Dakei, l’heure des explications est venue, et dire que cet homme est tordu est un euphémisme !

De retour à Serval, l’équipe découvre, encore, d’autres secrets sur la jeune Georgia, et alors que Gambit fait une boulette qui pourrait couter cher, on découvre que Georgia n’est qu’un pion pour faire intervenir un nouveau grand méchant…

Bref, la mayonnaise ne prend toujours pas. Je n’arrive pas à éprouver la moindre empathie pour tous ces personnages. Ils ne fonctionnent pas bien, Lorna est tarée, Gambit amère et Pietro est bridé ! La synergie entre eux ne fonctionne pas.

Magneto : Grâce aux informations de Briar Raleigh, Magnéto s’est mis en chasse ! Et les proies sont les Maraudeurs ! Et ce qui semblait être une mission contre les anti-mutants, prend des allures de plaisirs sadiques pour ces pauvres Maraudeurs.

Encore une fois les justifications de Magnéto se font à travers une narration de ses pensées véritablement excellente. C’est un plaisir de partager ce que pense le maître du magnétisme. Et c’est tout autant savoureux de découvrir comment il contrebalance la perte de puissance de ses pouvoirs.

Bref, vivement le prochain chapitre, et vivement d’apprendre le sort réservé aux Maraudeurs !

Diablo : Après avoir perdu son âme, pour sauver ses amis et retrouver la vie, voilà que notre pauvre Diablo perd son cœur avec la disparition, tragique et émouvante, d’Amanda.

Mais pas le temps de s’apitoyer sur son sort pour Diablo (bien que nous ayons le droit de le voir s’énerver, chose assez rare !), qui décide de faire contre mauvaise fortune bon cœur, en proposant ses services et son expérience à l’école Jean Grey. Si cela n’est pas si simple, il peut compter sur le soutien des Bamfs, de Rachel Grey et bien entendu de Tornade, afin de faire en sorte que son retour se fasse le mieux possible. Et quand il se retrouve face à Rico, un mutant au physique peu avantageux, on sent un lien qui se crée !

Bref, un épisode de transition, agréable à lire, avec un excellent travail sur Diablo.

Bref, heureusement qu’il y a des titres comme Magnéto (et sa violence) et Diablo (et sa poésie) pour empêcher ce mensuel de sombrer. Facteur-X n’arrive pas à effacer le souvenir de l’équipe de Madrox et ses sagas cultes à mon cœur, et X-Men n’offre pas assez de fun et d’action pour emporter mon adhésion. Un mensuel à bout de souffle qui tente de survivre.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Les Gardiens de la Galaxie #3

Les Gardiens de la Galaxie : Suite à la capture de Star-Lord par son père J-Son, les Gardiens sont dans de sales draps. Le dirigeant de Spartax ayant dispersé le reste de l’équipe sur les planètes de différents alliés.

Rocket Raccoon se fait découper en morceaux chez les Krees, Groot est largué sur une planète déserte, Drax se prépare à un procès chez les Shi’ars, tandis que Gamora se bat dans une arène, de façon incessante et jusqu’à la mort dans une arène des Badoon. Reste le pauvre Venom, qui pour ses grands débuts dans l’espace, se retrouve abandonné aux mains de Skrulls.

L’idée aurait pu être intéressante, si une sorte de quête s’était mise en place pour Star-Lord afin de retrouver ses compagnons. Mais c’est bien trop demandé à Bendis, qui passe deux épisodes à nous dépeindre cette situation inédite, et utilise les deux épisodes du jour pour tout annulé. Et donc une nouvelle saga inutile… Si ce n’est sur ce qu’il se passe pour J-Son

Bref, encore l’impression d’avoir lu du vent. Et ne parlons pas de l’équipe artistique, un calvaire pour les yeux tant cela est inégal…

Rocket Racoon : Afin de mettre la main sur l’autre spécimen de son espèce se passant pour lui afin de tuer à travers la galaxie, Rocket décide de se rendre et de se faire enfermer dans la prison la plus dangereuse de l’univers : Devin-9.

Là-bas, outre récupérer un Groot, notre raton rentre en contact avec Macho Gomez, qui doit le mettre en contact avec Funtzel, un caïd du crime interstellaire, pouvant l’aider dans sa quête. Malheureusement, pendant leur évasion, ils tombent sur les Ex-Terminatrices, des ex à Rocket désireuses de l’atomiser.

Un épisode moins fun que les deux premiers, plus de blabla, moins d’action et moins de délire.

Bref, si Rocket obtient ce qu’il veut dans ce numéro, cela se fait de façon bien moins drôle.

Nova : Deux épisodes ce mois-ci pour Nova, comme pour les Gardiens, d’om la présence de seulement trois titres au sommaire.

Dans le premier, le jeune Sam Alexander, continu sa mission avec Beta Ray Bill, visant à mettre fin aux agissements de Skaarn, que le jeune héros avait aidé en se faisant manipuler comme un bleu. Il l’avait aidé à redémarrer son vaisseau, alors que les cales étaient pleines de réfugiés korbonites, compatriotes de Beta Ray Bill. Malgré, encore, quelques maladresses, Nova, sous l’impulsion d’une énorme colère, Nova réussi à rectifier son erreur. (Notons, une scène amusante, la première, merci Gerry Duggan, avec Cadivan et sa femme Emiliasta !)

Dans le second épisode, nous retombons dans tout ce que je déteste avec cette version de Nova, dans le mielleux, dans sa petite vie d’adolescent et cette fois-ci, il découvre les problèmes d’argents de sa maman, et lui rapporte une énorme pépite d’or de l’espace, c’est tellement meugnon… Mais tellement pas ce que je veux voir dans Nova

Bref, Gerry Duggan, si l’apporte un peu d’humour, n’arrive pas à rendre ce titre intéressant. Ce que je peux détester ce gamin de Sam Alexander

Bref, autant le dire tout de suite, ce numéro de Gardiens de la Galaxie continu de me décevoir. Les Gardiens de la Galaxie est un titre aussi vide qu’un pot de Nutella après le passage de mes enfants. Bendis vend du néant à travers ses récits, il ne sait absolument pas quoi faire de cette équipe, donc on tourne en rond. Nova n’a rien de cosmique, c’est un adolescent de base qui agit sans réfléchir et qui n’a aucun charisme. Et même Rocket Raccoon baisse un peu d’intérêt.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Avengers Universe #21

Thor : Deux nouveaux épisode de Thor : God of Thunder ce mois-ci, pour terminer la saga « Les Dernières Heures de Midgard ». Comme à son habitude, depuis son arrivée sur le titre, Jason Aaron construit ses récits sur plusieurs époques. Deux ici.

Que ce soit dans le présent, face à Dario Agger s’avérant être un Minotaure, ou dans le futur, face à Galactus, notre héros va prendre des décisions drastiques qui vont aboutir à des changements radicaux, en bien ou en mal.

Dans le présent, l’opposition entre Thor et le Minotaure, qui a trouvé des alliés, notamment le troll Ulik et ses troupes, va se dérouler dans la pauvre ville de Broxton, du moins ce qu’il en reste, et tous ces récents événements vont éclaire la Mère de Tout.

Dans le futur, le combat entre Galactus et le vieux Thor fait rage. Et face à la puissance de son ennemi, le dieu est obligé d’aller chercher une arme maudite…

Bref, des combats épiques, une victoire amère, une autre salvatrice. Tout change !

Captain America : Deux nouveaux épisodes, également, pour Captain America ce mois-ci. Deux nouveaux chapitres pour la saga Iron Nail.

Dans le premier chapitre, Captain America, en route pour essayer de sauver les agents du S.H.I.E.L.D. aux mains d’Iron Nail et du docteur Cérébulles, création de l’Arme Moins pour contrer des supers-soldats comme Cap. Ce dernier réalise, à quel point le S.H.I.E.L.D. continu de mentir au monde, et même à lui, en faisant une découverte qu’il désapprouve… Mais pas le temps de se mettre en colère, le nombre de morts augmente de façon atroce…

Le second épisode, est l’occasion pour Captain America de pouvoir enfin faire face à ses ennemis ! Mais la colère lui fait perdre ses moyens et surtout perdre tout sens du danger, malheureusement…

Un petit mot sur notre héros, je suis ravi de voir Remender, enfin, aborder le ressenti de Steve sur les événements de sa première saga dans la Dimension Z.

Bref, la confrontation contre ce nouvel ennemi, qui veut le bien du monde en détruisant le S.H.I.E.L.D. (est-ce véritablement faux ??), prend une nouvelle tournure. Captain America est dans de sales draps.

All-New Invaders : Fin de la première saga de James Robinson sur ces Envahisseurs.

Fin de saga très classique, où Steve Rogers explique à son ennemi, comment c’est lui qui contrôle la situation depuis le début. Pas de réelles surprises donc, mais de l’action, des combats, et le plaisir de retrouver des personnages comme les Eternels ou de découvrir (pour moi) un personnage comme Aarkus. Et surtout, bouché bée avec l’ultime révélation de l’épilogue !

Bref, une première saga, qui permet à James Robinson de s’ouvrir pas mal de portes.

Bref, comme d’habitude, j’ai envie de dire, Avengers Universe ne me déçoit pas. Et même si Al-New Invaders est un peu moins géniale que les séries de Thor ou Captain América, c’est un véritable plaisir de suivre ce mensuel.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

X-Men #21

All-New X-Men : Nous retrouvons donc, pas forcément avec plaisir, la version future de la Confrérie des Mutants et les deux rejetons de Mystique (avec Xavier et Logan) en têtes d’affiche.

L’occasion, dans ce nouvel épisode, de faire un bond dans le temps, pour en apprendre plus sur eux, leurs motivations, leurs liens (surprise avec le Fauve), la puissance et l’implacabilité de ce Xavier. Agrémenter, de temps à autres, de scènes dans notre présent où lui et les siens affrontent Jean, Cyclope et Emma, les seuls rescapés !

Bref, un numéro qui se laisse lire, je ne suis pas fan de cette équipe du futur, mais c’est toujours plaisant d’en savoir plus sur les protagonistes de l’histoire que l’on lit.

Uncanny X-Men : Deux nouveaux chapitres pour le Testament de Charles Xavier.

Dans le premier épisode, Tornade découvre avec Stupeur, qu’Hank connaît l’emplacement de la planque de Cyclope, et ils décident d’aller le chercher pour assister aux dernières volontés dans leur professeur. Pendant ce temps, un puissant surpuissant fait des ravages en ville…

Dans le second épisode, un hologramme de Xavier fait des aveux surprenant. Un mariage et un mutant caché, dissimulé, manipulé ! Tout le monde reste sans voix et ce sal… de Cyclope essaie de retourner cela à son avantage pour atténuer son meurtre. Décidément, cet enf… arrive toujours à me surprendre en étant toujours plus pourri. Les tensions sont palpables et il est amusant que c’est Logan qui fait office de boute-en-train à travers d’excellents dialogues.

Pas de dons ou d’héritage donc, mais une mission attend nos héros.

Bref, je prends un véritable plaisir à suivre cette saga, à voir certains X-Men s’entredéchirer, d’autres se retrouver. Excellent travail de dialogue de la part de Bendis.

Amazing X-Men : Retour d’Amazing X-Men, avec une nouvelle équipe ! Craig Kyle et Chris Yost reprennent le titre qui suit les aventures des X-Men de l’école Jean Grey.

Alors que Diablo et Colossus se retrouvent (au risque pour l’un de perdre quelques côtes), Logan échappe à la surveillance de Tornade pour se rendre au Canada, à la demande d’une Heather McDonald en plein désarroi ! Son mari, James, a disparu.

Logan décide de mener l’enquête et il va tomber sur une horde de … qui va déclencher chez lui une peur panique visible à travers Cérébro !

Bref, un épisode fort sympathique, qui annonce une suite bien bourrine. Mais c’est bon de temps en temps.

X-Force : Je ne comptais pas continuer cette série, mais en voyant le changement de dessinateur, Jorge Molina qui arrive, et un épisode centré sur Fantomex, je me suis laissé tenter.

L’équipe de Cable continu donc son enquête pour retrouver Volga, s’avérant être un mutant. Cela l’est conduit en France, car un groupe de super-héros basé à Paris possède un membre capable de « discuter » avec les morts. Cela tombe bien, Cable a un cadavre qui peut les conduire à Volga.

Durant la mission, nous assistons à un tête-à-tête entre Fantomex et E.V.A., notre mystérieux super-héros vivant mal sa baisse de forme. E.V.A., le menant à une curieuse réflexion...

Bref, peut-être un relent d’intérêt.

Bref, un numéro particulier, à cause de séries qui font les montagnes russes niveau intérêt. All-New X-Men a du mal à décoller du sol et continu le rase-motte, c’est quand même assez creux. Uncanny X-Men est clairement le titre fort des mutants et nous propose une excellente saga, j’ai même du mal à ne pas me jeter sur les épisodes VO. Amazing X-Men propose un bon début de saga et X-Force relève la barre. Toujours un menu inégal en somme.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Avengers #21

Avengers : Fin du périple temporel de Captain America. Dans un espace temporel fracturé il se retrouve face à Iron Lad, Kang et Immortus. Ces derniers veulent empêcher Captain America de retourner à notre époque, et ainsi laisser agir Iron Man et ses compagnons Illuminati.

Cela est la goutte d’eau, Captain America en a plus qu’assez qu’on le prenne pour quelqu’un de limité intellectuellement et décide de rentrer et de botter les fesses de Tony !

Bref, l’opposition entre Captain America et Iron Man se précise enfin, et notre super-soldat semble plus que remonter. Vivement !

Avengers World : Encore une fois, nous avons le droit à deux épisodes pour Avengers World, et c’est tant mieux j’ai envie de dire. Après un rappel de situation peu glorieux que ce soit sur le dragon/Madripoor, l’île de l’AIM ou l’attaque de Morgane à Londres, Maria Hill découvre l’existence de l’équipe de super-héros chinoise et l’entrée en lice d’Euroforce. Il faut au moins tout cela devant de telles menaces.

Et alors qu’Iron Man décide d’aller régler le cas Andrew Forson, Hill va voir ce que lui rapportent Solar et Rocket, du futur…

Et ces jeunes Avengers du futur, fils et filles de, décident de s’attaquer au premier problème en se rendant sur l’île de l’AIM. Mais tous ces événements mettent le pays et la Maison Blanche en danger.

Graphiquement, c’est très dur de passer des dessins magnifiques de Marco Checchetto à ceux sans saveur de Raffaele Ienco.

Bref, toujours un pied pas possible de suivre ces trois menaces bien distinctes peser sur le S.H.I.E.L.D. et les Avengers.

New Avengers : Deux épisodes pour l’équipe des Illuminati de Jonathan Hickman. Et l’heure du combat contre la Justice L… la Grande Société démarre enfin !

Excellente idée d’y aller progressivement, de laisser d’abord place au dialogue avant les coups ! Namor est excellent et franc, et les coups pleuvent très vite. Et contre toute attente nos héros ne sont pas forcément les favoris. Mais le docteur Strange à une carte, surprenante, en main…

Bref, je l’attendais, je ne suis pas déçu ! Nos héros, perdent leurs âmes !

Bref, c’est un plaisir mois après mois. Que dire de plus, ce mensuel est clairement ce qu’il se fait de mieux en ce moment. Aucun louper, que des bonnes séries.

Alors ça donne quoi #20 : All-New Marvel Now Mars

Wolverine #21

Wolverine : Ca y est ! On y est ! La mort de Wolverine est annoncée. Et pour arrivée, Paul Cornell nous propose une saga au nom évocateur : Trois mois pour Mourir ! Et nous en avons les deux premiers chapitres ce mois-ci.

Avec le fiasco de sa mission d’infiltration, pour laquelle il a coupé les ponts avec tous ses proches, Wolverine est bien décidé à se débarrasser de Dents de Sabre, mais pour cela il doit d’abord vaincre sa peur de la mort. Pour cela, il demande conseil à Shang-Chi et Iron Fist, qui ont lui permettre de rencontrer la promise de Thanos, directement…

Deux chouettes épisodes, avec un tête-à-tête avec la Mort intéressant, et un autre surprenant avec…

Pendant ce temps, Creed s’amuse avec les anciens alliés de Logan, et ils vont très vite avoir besoin de lui, malgré leur rancœur…

Bref, voilà une saga qui commence de fort belle manière. Hâte de voir cet affrontement entre Logan et son meilleur ennemi.

Wolverine and the X-Men : Déjà le sixième chapitre pour Demain comme Hier, la première saga de Jason Latour sur le titre. Et je dois bien avouer que cela devient long et un tout petit, petit peu ennuyant. La faute à un épisode pas très clair, et le sentiment d’avoir perdu le fil. Et le mélange d’artistes aux dessins, surtout de si mauvais niveau (hormis Asrar) n’arrange rien…

La confrontation entre notre Quentin et celui du futur en possession de la Force Phénix, nous permet de comprendre, un peu, le pourquoi du comment. Et je dois bien avouer, après une si grande saga, que je suis assez déçu pour le final et le résultat pour notre Quentin.

Bref, une bonne saga mais un final pas très clair et un résultat assez… bizarre.

Bref, si j’ai mis un peu de temps pour rentrer dans cette nouvelle saga de Cornell sur Wolverine, je suis maintenant à fond dedans et c’est maintenant l’autre titre qui me laisse un petit goût de déception dans la bouche. Dommage qu’une conclusion vienne gâcher cinq excellents épisodes. Le mensuel reste cependant l’un des meilleurs proposés par Panini.

Bref, la grisaille n’est plus aussi oppressante sur l’univers mutants. Bendis me propose enfin quelque chose d’intéressant et prenant avec le Testament de Charles Xavier. Et Wolverine tire toujours toute la couverture sur lui. Cela dit le reste n’est toujours pas folichon, bien loin de là. Plus le temps passe et plus j’ai l’impression que Bendis ne sait pas où conduire ses titres actuels.

Et cela pourrait conduire tout l’univers des Gardiens de la Galaxie dans le mur. C’est de pire en pire tant ce scénariste n’a absolument rien à nous proposer avec cette équipe. Il n’y a donc aucune cohérence entre les différents titres.

L’univers des Avengers est lui toujours plus génial, quel pied de suivre toutes ces histoires mois après mois.

Et ce qu’il se passe dans Spider-Man, s’annonce tout aussi énorme.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article