Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Avengers #16

Avengers : Hank Pym est donc mort ! Mais rassurez-vous (vous deviez vous en douter) ce n’est pas notre Hank Pym qui est mort. Néanmoins le S.H.I.E.L.D. se pose des questions, à juste titre, et les Avengers tout autant.

Et alors que nous découvrons ce qui c’est passé au sein de cette équipe d’Avengers d’un autre univers, nous assistons également à la naissance de nouveaux Super-Adaptoïdes, mis au point par l’AIM bien entendu. Malheureusement, il semblerait que leurs capacités aillent bien au-delà de ce à quoi les scientifiques de l’AIM s’attendaient…

Bref, un épisode de transition qui montre les grandes lignes de ce qu’il va se passer dans les prochains épisodes. Deux axes. L’un avec les Super-Adaptoïdes, l’autre avec cette nouvelle équipe d’Avengers, et la rencontre choc entre Bruce Banner et Bruce Banner !

Avengers World : Deuxième apparition de ce nouveau titre et nous avons déjà le droit à deux nouveaux épisodes. Comme montré dans le premier épisode, les Avengers sont sur tous les fronts et s’opposent à trois menaces particulièrement dangereuses et importantes !

Première menace, l’île empire de l’AIM, où sont retenus prisonniers Smasher, Rocket et Solar. L’île ne cesse de croître dans tous les sens du terme et Smasher va découvrir de façon tragique pourquoi.

Deuxième menace traitée ce mois-ci : Madripoor qui se retrouve sur la tête d’un dragon géant ! Le responsable : Gorgone de la Main. Et nous allons avoir le droit à un terrible combat entre ce dernier et Shang Chi !

Bref, beaucoup de choses et beaucoup de choses passionnantes ! Les Avengers sont sur tous les fronts, et les menaces qui se profilent semblent ne pas devoir être prises à la légère. Excellents dessins de Stefano Caselli.

New Avengers : Nouvel univers avec la Terre-2319. Les Illuminati continuent d’observer les autres Terres afin d’essayer de protéger la nôtre. Après les Prêtres Noirs c’est au tour des Sidera Maris, éclaireurs des Cartographes, de s’en prendre à notre planète, enfin à une Terre différente de la nôtre.

Et si, le sentiment de puissance, de danger est moins important chez eux que chez les Prêtres Noirs, le résultat est le même. Nous assistons depuis deux épisodes à l’apparition de nouvelles menaces hautement dangereuses et qui font froid dans le dos. A tel point que l’on est en droit de se demander comment nos héros pourraient s’en sortir.

Et ces derniers se disent la même chose lorsqu’on voit la décision, dramatique, que prend le Docteur Strange

Bref, on tremble, on tremble avec le défiler de ces nouveaux ennemis potentiels. Dommage que tout cela soit mis en image par Simone Bianchi

Secret Avengers : Notre pauvre Mockingbird qui pensait s’en sortir plutôt pas mal dans son rôle de scientifique de l’AIM, a été démasqué dès le début par Forson. Mais elle n’est pas la seule agent à être infiltré sur le terrain, nous l’oublions. En effet, il y a aussi le Maître de Corvée. Et lui aussi ne semble pas faire illusion face au Scientifique Suprême.

Au S.H.I.E.L.D., Maria Hill semble perdre patience face à M.O.D.O.K. qui semble bien s’amuser avec elle, laissant du coup les deux agents être les marionnettes malgré eux de l’amusement de Forson

Bref, dire que cela sent mauvais pour Mockingbird et le Maître de Corvée est un euphémisme !

Bref, ce mois-ci encore le mensuel est centré que sur les Avengers, et nous avons le droit à de bonnes sagas. Des menaces de tous les horizons dans Avengers et Avengers World, par delà les horizons dans New Avengers, et internes dans Secret Avengers. Rien ne va plus pour nos héros, ils vont devoir être forts et sur tous les fronts. Notons que l’AIM prend de plus en plus d’ampleur à travers plusieurs de ces séries !

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

X-Men #16

All-New X-Men : Troisième chapitre du Procès de Jean Grey. Les Gardiens de la Galaxie n’ont donc pas réussi à arriver à temps pour empêcher la troupe Shi’ar de s’emparer de la jeune Jean Grey. C’est donc un vaisseau spatiale contenant l’équipe de Star Lord et les protégés de Kitty qui se dirige vers le monde Shi’ar.

La rencontre de ces deux équipes est propice a d’excellents dialogues et des répliques savoureuses de la part des personnages. Le jeune Iceberg en tête, qui est un festival à lui seul, et en admiration devant Rocket Raccoon !

Pendant ce temps, la pauvre Jean, vit un véritable enfer psychologique face à Gladiator et ses hommes. Difficile d’accepter l’idée d’un procès pour des actes que l’on n’a pas encore commis.

Bref, toujours plaisant à suivre, amusant à lire, plutôt bien dessiné, mais déjà trois épisodes de passé sur six, et toujours pas de début de procès…

Uncanny X-Men : Deux épisodes pour l’équipe de Cyclope ce mois-ci. Et retour aux affaires de Chris Bachalo ! Voilà une excellente nouvelle. Et l’artiste nous livre deux épisodes absolument magnifiques ! Son style est si frais et si loin de beaucoup d’autres artistes que l’on peut voir sur les mutants.

Deux épisodes oui, mais deux épisodes bien différents. Dans le premier nous assistons au départ (définitif ?) de Magnéto après que Mystique ne le mette au parfum de son plan à Madripoor. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne s’attendait sûrement pas à cette réaction… Difficile de suivre le maître du magnétisme ces derniers mois.

Dans le second épisode, les élèves de l’école Charles Xavier sont abandonnés au milieu de nulle part afin de voir leurs réactions face à l’inconnu. De bonnes réactions, de belles surprises et un élève renvoyé !

Bref, deux bons épisodes, malgré le fait que Bendis essaie encore une fois de nous appâter avec des choses cachées, les motivations de Magnéto ou ce qui est arrivé à Eva

Amazing X-Men : Diablo est donc bel et bien de retour, mais sans âme. Chose si précieuse qu’il a du sacrifier aux Bamfs afin de pouvoir revenir parmi les vivants. Mais pour un être aussi croyant que lui, peut-on vivre sans âme ? Et cette question semble le dévorer de l’intérieur.

Mais pour l’heure, ses amis ont décidé de se réjouir de ce retour, pour une fois qu’on ne pleure pas un mort. Et même l’arrivée de Cyclope et son équipe ne viendra pas gâcher la fête.

Non cela sera du fait de Mystique, la mère de Diablo venant elle aussi savourer le retour de son fils… enfin, elle vient surtout pour savoir où se trouve Azazel… Et cette réunion de famille va finir en pugilat !

Graphiquement, c’est vraiment moyen ! Des visages carrés, des personnages statiques, des décors foirés quand ils sont présents…

Bref, pas facile d’avoir une telle famille pour notre pauvre Diablo

Inhumanity : The Awakening : Comme on ne sait pas quoi faire des jeunes mutants et des jeunes Avengers, ils sont réduits depuis quelques temps à servir de bouche trou pour des tie-in foireux des grands events Marvel.

C’est au tour d’Inhumanity d’avoir l’occasion de se servir de ces jeunes héros qui méritent tellement mieux.

Au programme, une jeune fille qui vient juste de sortir d’un cocon et qui a décidé de se suicider, ne supportant pas sa nouvelle condition. Forcément elle stop aussitôt d’abreuver son blog, ce qui alerte Pixie, bien décidée à sauver la jeune fille avec l’aide, malgré eux, de Quentin Quire, Finesse et Foudre.

Nous avons alors le droit à toute une suite de discours mielleux et à des vannes foireuses sur fond de conversations twitter pour être in.

C’est tout mignon, jusqu’à ce qu’on découvre que le petit frère a lui aussi été transformé…

Bref, sans intérêt…

Bref, on ne peut pas dire que ce soit la fête chez les mutants ! Le Procès de Jean Grey tarde à commencer, et même si les répliques sont savoureuses, l’humour ne fait pas tout. Uncanny X-Men offre deux bon épisodes, mais la série donne toujours l’impression d’être décousue. Le retour de Diable m’est gâché par l’absence d’échanges cinglants entre ce dernier et Cyclope. Evitons enfin de reparler du tie-in à Inhumanity…

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Avengers Universe #16

Avengers Assemble : Spider-Girl qui est à la recherche de son professeur disparu, depuis qu’il a été aspiré dans un cocon suite à la bombe à tératogène de Flèche Noire. Et pour ce nouvel épisode elle change à nouveau de partenaire. Après Black Widow et Spider-Woman, c’est au tour de Logan de venir prêter mains fortes à la jeune femme.

Passons l’action, qui n’est pas vraiment passionnant, ou encore le changement de costume de Spider-Girl, passablement ridicule. Non, le véritable point intéressant soulevé dans ce chapitre, c’est la leçon de morale, plutôt dure que Logan impose à notre jeune héroïne.

Rajoutons à cela, des dessins de Matteo Buffagni plutôt vilains, très vilains même, et une direction qu’on a du mal à comprendre, du moins à suivre avec June Covington.

Bref, le côté amusant n’est plus là, on se retrouve alors avec une saga qui devient assez ennuyeuse…

Thor : Tous les efforts de Thor pour rassembler toute sa guilde en un groupe unifié n’auront servi à rien. Le géant Oggmunder est mort et en plus Malekith se trouvent des alliés terriblement puissant avec les Géants des Glaces. Et alors qu’une terrible bataille a lieu, dans laquelle les compagnons d’infortune de Thor ne déméritent pas, voilà qu’un autre membre de cette Ligue des Royaumes finit par passé l’arme à gauche !...

Un traitre se cache dans la Ligue, et alors que Thor fait tout pour le débusquer, en n’hésitant pas sur les moyens utilisés, voilà qu’il s’avère être le principal suspect !

Graphiquement, le passage d’Esad Ribic à Ron Garney était déjà difficile pour les yeux, bien que ce dernier ne fasse du très bon travail. Mais voir maintenant Emanuela Lupacchino, c’est peut-être encore pire. Dommage cette chute de la qualité graphique.

Bref, sacré rebondissement que nous propose Jason Aaron !

Captain America : Captain America a donc fini par triompher de Nuke. Mais heureusement que le Faucon était là pour l’empêcher de commettre l’irréparable !

Et alors que je pensais que l’histoire allait partir sur un fond journalistique, il n’en est rien du tout. Rick Remender centrant son histoire sur Nuke, dans le but d’essayer de lui redonner un peu de crédit et surtout une meilleure image. Et le scénariste a réussi son coup, car, personnellement, ce n’est que de l’empathie qui se dégage pour Nuke. Passant de bourreau à victime le temps d’un épisode.

Entre flashbacks et bons sentiments, nous en découvrons un peu plus sur l’ennemi qui s’en prend au S.H.I.E.L.D., et sur les moyens qu’il se permet d’utiliser. Et surtout, nous apprenons l’existence d’un programme Arme Moins, pour contrebalancer l’Arme Plus !

Bref, même si il n’y a toujours rien pour nous rappeler aux bons souvenirs de la génialissime saga de la Dimension Z, et sur les conséquences, il faut bien avouer que cette saga prend une tournure intéressante, avec des révélations qui le sont tout autant.

Indestructible Hulk : Alors quelles sont les conséquences de ce voyage dans le temps, à travers différentes époques de Bruce Banner et Hulk ? Et bien c’est une question qui restera en suspend malgré les deux épisodes du mois !

Mais ! Mais, nous découvrons enfin un Bruce Banner qui se soucie, enfin, d’inventer des choses pour améliorer le quotidien des habitants de ce monde. Malheureusement pour lui, il se fait couper l’herbe sous le pied à chaque fois qu’il touche au but. Et la moutarde lui monte petit à petit au nez !

Mais il va rencontrer, enfin, un de ses collègues, va nous être présenté plus en profondeur, avec qui le contact semble bien passer. Et ensemble, ils vont travailler sur le problème de la bombe inhumaine. Et alors qu’il semble avoir trouver une solution, qui apparaît un peu violente au premier abord, Tony Stark, Hank Pym et Hank MacCoy arrivent et ne daignent même pas l’écouter !

Il n’en faudra pas plus à Bruce pour laisser éclater Hulk, et une bagarre explose entre les héros alors qu’ils réalisent peu à peu, qu’encore une fois, ils n’ont pas laissé à Bruce, l’opportunité de s’exprimer, de s’expliquer.

Bref, il semblerait, qu’une première histoire intéressant s’offre à moi sur cette série… mais j’attends d’en lire davantage avant de m’emballer…

Bref, soyons rassuré, le précédent numéro n’était qu’une simple exception, pour le moment. Hormis Avengers Assemble, clairement pas au niveau, le reste du mensuel est plutôt bon. Entre un Thor surprenant, un Captain America plein de surprises et un Hulk qui semble enfin offrir quelque chose d’intéressant, c’est un très bon mois.

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Uncanny Avengers #4

Uncanny Avengers : Deux nouveaux épisodes pour l’énorme saga Ragnarok Now de Rick Remender. Gros affrontements au programme, et nos héros ont intérêt à mettre les bouchées doubles tant la menace d’Exitar le Bourreau est un danger sans commune mesure.

Et comme bien souvent, avec les Avengers, le destin du monde va reposer sur les larges épaules de Thor et Captain America, qui vont nous offrir deux oppositions d’anthologie face à Eimin et Uriel. Mais il semblerait que cela ne suffise peut-être pas…

Les sentiments de puissance qui se dégage des personnages, et de violence dans les coups qu’ils se portent sont multipliés par la qualité des dessins de Steve McNiven.

Bref, le destin de la Terre prend une tournure dramatique, et pourtant nos héros se tuent à la tâche. Une saga absolument passionnante.

Mighty Avengers : Deux épisodes également pour les Mighty Avengers. Le groupe devient officiel, avec des locaux, des membres, des bienfaiteurs et tout, et tout. Mais il y a un souci ! Octopus ! Le Spider-Man Supérieur !

En effet ce dernier voit la création de ce nouveau groupe d’Avengers, exempt de toute allégeance au groupe de Tony Stark et Steve Rogers, comme la possibilité d’avoir ses propres Avengers personnels ! Et la discussion avec Cage et sa femme va être assez houleuse…

A côté de cela le reste de l’équipe, la même que lors de la première saga, avec le Faucon en plus et Spider-Héros qui devient Ronin (mais sa véritable identité ne fait plus grand doute) se rende dans les ruines d’Attilan, mais ils ne sont pas les seuls…

Bref, j’avoue que je n’accroche pas à cette nouvelle série, les membres ne me parlent pas, ne me plaisent pas. Et les dessins figés et sans émotions de Greg Land ne m’aident pas.

A+X : Là aussi, deux épisodes ce mois-ci. Au programme un Spider-Man dépassé face à la blessure de Psylocke et Vision accompagné de Kitty Pryde qui doivent faire face à l’envie de mourir de Murderworld

Bref, encore une fois cela ne sert à rien…

Bref, au final ce kiosque ne tient que grâce à l’excellente série Uncanny Avengers de Rick Remender. Il nous offre une saga longue, intense et déjà culte, un peu comme ce qu’il a fait sur Captain America et sa Dimension Z. De l’action effrénée, des combats acharnés, des héros héroïques, du drame, tout ce qu’il faut pour une énorme histoire.

A côté de cela, Mighty Avengers ne m’a pas convaincu et ne m’intéresse pas et ne parlons pas d’A+X…

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Iron Man #16

Iron Man : Quatrième épisode d’Iron Metropolitan, et plus on avance dans l’histoire, plus j’ai l’impression d’être perdu. De nouveaux personnages, pas franchement charismatiques (hormis peut-être la journaliste incendiaire Abigail Burns (qui porte très bien son nom^^)) et surtout une histoire qui ne marque pas, qui ne laisse pas son empreinte. Ce qui fait qu’il m’est très difficile tous les mois de replonger dedans. Façon très polie de dire que c’est profondément chiant !

Et même le cliff de fin ne fait pas l’effet escompté tant le personnage d’Arno n’a pas été travaillé.

Bref, de plus en plus difficile à suivre, de plus en plus difficile à apprécié, de plus en plus difficile à défendre. On est bien loin de l’Invincible Iron Man de Fraction et Larroca

Gardiens de la Galaxie : Quel choc pour Cyclope, celui du passé, lorsqu’il comprend qu’il discute avec son père ! Cela donne lieu à une belle scène riche en émotion et à un rapprochement toujours plus conséquent entre Cyclope et la belle X-23. Rapprochement plutôt surprenant mais terriblement amusant grâce à Laura et son handicap affectif.

Pendant ce temps, la jeune Jean, peine à comprendre ce qui lui arrive, et chose surprenante, à la fin de ce quatrième chapitre (sur six !!) son procès commence enfin ! Et cela ne s’annonce pas spécialement bien…

Bref, il était temps de voir ce procès commencer, la mise en place aura été longue, amusante, mais longue. Vivement le mois prochain.

Nova : Le jeune, et idiot, Sam Alexander, continu la mission, qu’il s’est attribué, de rechercher les différents Nova tombés au combat à travers l’univers.

Et dans l’épisode du jour il va se retrouver nez à nez avec un énorme vaisseau appartenant au Nova Corps ! Malheureusement, point de Nova à l’intérieur, mais des extraterrestres qui ont besoin de son aide, et surtout d’abuser de sa crédulité affligeante. Tellement facile de manipuler un adolescent crétin avec une jolie fille qui lui fait les yeux doux. Il fait alors tout ce que l’on veut sans voir l’essentiel…

Malheureusement, il va, du coup, se mettre un héros à dos…

Bref, Sam Alexander est un crétin qui fait honte à son uniforme. Les histoires se suivent et se ressemblent dans leur inintérêt…

Avengers A.I. : Deux nouveaux épisodes pour la série la plus chiante et la plus rébarbative dédiée aux Avengers.

Un premier épisode où la véritable identité Dimitrios nous est révélée. Mais comme cette série ne m’intéresse pas le moins du monde, et bien son petit effet ne m’a rien fait… Pendant ce temps Vision et Alexis semblent réussir à prendre la mesure de leur ennemi.

Dans le deuxième épisode, nous avons le droit à une opposition entre Daredevil et Fatalibot, et cela ne se fait pas de la meilleure des façons. Le justicier d’Hell’s Kitchen n’étant pas au fait de l’existence de la nouvelle équipe d’Hank Pym et de ses membres. Nous avons le droit à un peu de moral mielleux.

Bref, j’arrête ce titre…

Bref, malgré le relatif intérêt à cette saga des Gardiens de la Galaxie, conjointe avec All New X-Men, et ce procès de Jean Grey, le mensuel Iron Man a vraiment la méchante tendance à chuter en terme d’intérêt et de qualité. On se retrouve avec des séries compliquées (Avengers A.I.), excluantes (Iron Man) ou sans intérêt (Nova. Autant dire que la prochaine arrivée d’All New Marvel Now, dans deux mois, est très importante.

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

X-Men Universe #16

X-Men : Nouvelle aventure pour l’équipe d’X-Women emmenée par Tornade. Enfin cela fait quand même suite à ce qu’il se passe depuis un bon moment avec l’opposition à Lady Deathstrike et sa bande de super-vilaines. Enfin nous devrions dire à Arkea et sa bande de super-vilaines maintenant.

Et rien de bien nouveau, si ce n’est d’affreux dessins. Pourtant on retrouve Kris Anka et Clay Mann aux crayons. Mais les deux artistes passent complètement à côté…

Les X-Women continuent de courir après les adversaires, alors que celles-ci poursuivent l’expansion de leur groupe. Tandis que Sublime et Rachel se rapprochent.

Bref, c’est très léger, un peu à l’image de l’univers mutant j’ai envie de dire…

Savage Wolverine : Nouvelle saga pour Logan, et Richard Isanove (scénario et dessins) plonge notre Griffu en plein milieu des années 30. Dans un style très noir, et bien ancré dans la période où cela se déroule, on retrouve Logan en prise avec des truands ayant fait leur fortune sur la vente d’alcool. Et alors qu’il fait lui-même passé de l’alcool entre le Canada et les Etats-Unis, voilà que lui et son partenaire deviennent la cible de gros poissons.

Malheureusement pour eux, ils sont allés trop loin dans leurs manières de montrer leur mécontentement et se retrouve avec un Logan ivre de rage à leurs basques !

Très bonne ambiance, j’aime ce genre d’histoire dans le passé, où l’on retrouve un Logan plus truand que super-héros.

Bref, excellent début de saga.

Facteur-X : Voilà la première des trois nouvelles séries du kiosque, la nouvelle version d’X-Factor, toujours écrite par Peter David, mais dessinée par Carmine Di Giandomenico. Autant dire, certes c’est plutôt joli de façon générale, mais en détail, certains points ont du mal à passer. Notamment son travail sur les yeux ou la tendance des personnages à toujours tirer la tronche…

Au niveau de l’équipe, il ne reste, malheureusement, personne du groupe précédent et tellement bon. Nous retrouvons Polaris qui vient débaucher Gambit pour rejoindre son équipe et travailler pour une société. Après les super-héros œuvrant pour les politiques, voilà le premier group qui œuvre pour une société du secteur privé. Idée assez particulière. Ils sont très vite rejoints par Vif-Argent et partent pour leur première mission.

Bref, des débuts attendus de ma part et malheureusement je ne suis pas convaincu pour le moment. J’ai l’impression que nous allons être très loin de ce qui faisait de la précédente série, mon titre mutant préféré, et de très loin. On semble se diriger vers quelque chose de plus classique, avec de drôles d’idées et des personnages qui ne valent pas les autres. Mais j’attends de voir la fin de cette première saga.

Magneto : Le plus gentil des méchants des X-Men a enfin le droit à sa propre série. Et il semblerait qu’il soit repassé du mauvais côté de la barrière, ces agissements lors de ce premier chapitre parlant pour lui. Cullen Bunn nous montrant un Magnéto d’une violence très poussée et sans pitié.

Nous suivons le maître du magnétisme alors qu’il semble vouloir punir, de la sentence la plus extrême, tout humain s’étant appliqué à faire du mal à son espèce, les mutants. Surprenant de voir ce virage à 360° alors qu’il ne laissait rien paraître de tout cela dans Uncanny X-Men.

Graphiquement, je ne suis pas fan de Walta, pas du tout, mais je dois bien reconnaître que son Magnéto est vraiment inquiétant, voir effrayant dans son impassibilité.

Bref, cette nouvelle série démarre bien. Un Magnéto comme je l’aime, méchant, cruel et sans limites. Voyons où cela nous mène.

Diablo : La dernière nouvelle série, se concentre sur un revenant tout frais, Diablo. Après avoir été ramené du paradis dans Amazing X-Men par Jason Aaron, c’est au tour de Chris Claremont de s’attarder sur notre Elfe préféré.

Diablo doit se remettre au goût du jour, trouver sa place dans cette nouvelle école, digérer les changements et surtout accepter la perte de son âme. Et alors que tous font de leur mieux pour rendre cela le plus simple possible, Kurt n’a qu’une idée en tête, retrouver sa belle Amanda. Mais là aussi les retrouvailles vont être courtes, alors qu’ils sont attaqués !

Bref, la première aventure solo de Diablo semble se dérouler loin des X-Men, en tête-à-tête avec Amanda Sefton. Plaisant à lire, sans être exceptionnel, j’attends la suite.

Bref, trois nouvelles séries pour ce mensuel estampillé All New Marvel Now. Et plutôt un bon casting. Magnéto se place en tête, avec une série noire et violente, Diablo est plaisant à lire, j’attends d’en lire plus sur X-Factor avant d eme prononcer. La précédente série m’avait tellement marqué.

Si l’on rajoute à cela un très bon début de nouvelle saga pour Savage Wolverine, l’inintérêt d’X-Men est vite oublié.

Il y a de quoi se réjouir, et l’on peut espérer, un mensuel de très bonne qualité pour les mois qui viennent.

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Spider-Man #13

Superior Spider-Man : Les choses s’accélèrent dans Superior Spider-Man, surtout avec le retour prochain du vrai Spider-Man en la personne de Peter Parker ! Les choses empirent entre Spidey et Venom. Le héros n’ayant aucun souvenir des récents événements avec Venom, voit ce dernier comme un ennemi. Et comme pour tous ses problèmes, il va chercher un moyen radical pour neutraliser son ennemi !

Pendant ce temps, la disparition de Carlie Cooper inquiète la commissaire Watanabe, qui va se renseigner auprès de MJ.

Et Tante May rencontre pour la première fois Anna Maria

Bref, on sent qu’Otto n’arrive plus à tout contrôler aussi bien qu’à ses débuts. Il commence à se faire déborder, et cela ne fait que commencer. Des dessins de Ramos pas trop vilains mais avec de sérieux abus sur l’anatomie des personnages, pauvre MJ qui se retrouve avec des pieds aussi longs que ses mollets…

Superior Spider-Man Team-Up : Face à une nouvelle version des Maîtres du Mal, le Spider-Man Supérieur décide d’envoyer sa nouvelle équipe des Sinister Six, qu’il contrôle mentalement.

Mais alors que le contrôle n’est pas des plus fiables, l’aide inattendue de Sun Girl, fan du Tisseur va provoquer un véritable drame et voilà Otto face à ses anciens partenaires, ivres de rage à son encontre !

Et alors que toute la ville assiste au chaos qu’il a causé, Otto réalise lui-même qu’il représente un danger pour cette ville. Lui et son ambition démesurée !

Bref, les ennuis continuent de s’accumuler pour le faux Spidey, et c’est un pur bonheur de le voir sombrer !

Scarlet Spider : Les amis de Kaine sont en bien mauvaise posture. Kraven, avec l’aide de sa fille, les a tous capturé et projette de les tuer si Kaine ne le tue pas ! Et autant le dire de suite, le chasseur ne rigole pas. Il est bien décidé à mourir de nouveau et retrouver la paix.

Et c’est sous cette épée de Damoclès que l’on se rend encore davantage compte que ces nouveaux personnages qui gravitent autour de Kaine comptent pour lui, et pour nous. Ce sont des personnages sympathiques et attachants. Et pourtant Kaine ne pourra se résoudre à tuer Kraven, du moins jusqu’à…

Graphiquement, j’aime assez les dessins de David Baldeon, c’est cartoony, très expressif et enlève un peu de violence à ce combat sanglant.

Bref, le destin continu de s’en prendre à Kaine et à ses nouveaux amis, croisons les doigts.

The Superior Foes of Spider-Man : L’épisode du mois coupe un peu d’avec la saga en cours, afin de nous présenter plus en détails à la nouvelle Scarabée, la fille de Tombstone !

Episode très drôle, origines fort bien présentées, personnage auquel j’adhère tout de suite, dès la première scène à la fête d’anniversaire. Une vraie surprise, une vraie révélation.

Graphiquement, c’est toujours aussi juste et orignal.

Bref, la Scarabée compte un fan de plus !

Bref, j’ai envie de dire un bon numéro ! Et oui ! Scarlet Spider toujours aussi dramatique, Superior Foes toujours aussi jouissif à suivre et passionnant. Mais en plus, ce mois-ci, les épisodes sur le faux Spidey nous montre le début de sa chute, et juste ça, c’est tellement bon !!

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Spider-Man #14

Superior Spider-Man : Après le Spider-Man Supérieur, voici l’heure du Venom Supérieur ! En effet Otto a décidé de séparé Flash du symbiote pour s’en emparer et ainsi profiter de ses formidables pouvoirs tout en contrôlant le symbiote ! Le souci, c’est que sans le symbiote, Flash va mourir !

Très rapidement, on se retrouve avec le Venom Supérieur face aux Avengers !! Après un violent échange entre Otto et MJ et un autre entre Otto et Tante May !

Oui ! Ca y est ! Otto pète un câble, les choses lui glissent des mains, et on ne peut que hurler de joie lorsqu’on voit qui empêche le symbiote de prendre le dessus sur Otto !...

Le Bouffon Vert continu d’agir en douce, et la pauvre Carlie en prend pour son grade…

Bref, cette apparition dans le cliff final, le réveil des Avengers (merci Tony !!!) et la chute programmée d’Otto, me font bondir de joie !

Superior Spider-Man Team-Up : Le faux Spidey réalise le danger qu’il représente pour la ville, suite aux récents événements avec les Sinister Six et décident de se rendre et de tout révéler aux Avengers. C’est à ce moment qu’un Namor tombe du ciel !...

Otto décide d’aider le prince des mers, et durant le combat, il réalise peu à peu de la folie qu’il allait faire. Entre égos démesurés on s’entend bien…

Bref, un épisode anecdotique, inintéressant, cliché et vraiment pas beau…

Scarlet Spider : Suite à son combat avec Kraven, Kaine est passé à deux doigts du drame et Donald se retrouve à l’hôpital entre la vie et la mort, par sa faute. Si tout le monde ne le pense pas, notamment la sublime et amoureuse Annabelle, ce n’est pas le cas de Wally, qui a découvert le passé criminel de Kaine !

Et ce coup envers ses amis et la goutte d’eau pour Kaine qui décide de raccrocher le costume de super-héros, au grand dam d’Aracely.

Et alors qu’il compte prendre la fuite, une multitude de menaces s’abattent sur lui, avant que son appart ne vole en éclats…

Bref, les ennuis continuent de s’enchainer pour Kaine, et si certains lui restent fidèles malgré tout, un premier commence à douter et une deuxième risque de prendre le même chemin.

The Superior Foes of Spider-Man : Il est l’heure pour Boomerang de rendre des comptes. En premier lieu au Caméléon, bien décidé à récupérer ce qu’on lui avait promit ! Notre héros, enfin notre vilain va passer un sale quart d’heure avant de se faire dépouiller.

Mais si cette dette semble être payée, cela n’est pas le cas vis-à-vis de ses anciens partenaires qui finissent par comprendre qu’ils se sont fait rouler dans la farine.

Nous avons également le droit à une belle mise en lumière de la vie privée de Boomerang, qui, contre toute attente, révèle toute ses secrets à sa nouvelle chérie. Et la réaction de cette dernière est encore plus surprenante.

Tout cela entrecoupé de rêves désopilants de Boomerang.

Bref, cette série est toujours aussi fraîche, aussi drôle, aussi surprenant et surtout aussi passionnante. On s’attache à tous ces personnages cassés, à tous loosers et on suit avec intérêt ces histoires.

Bref, deuxième mois consécutive où ce mensuel m’emballe. Si The Superior Foes of Spider-Man ne cesse de m’enchanter, de m’emballer, si Kaine ne cesse de jouer avec nos émotions, Superior Spider-Man m’enchante enfin, maintenant qu’Otto est pratiquement cramé partout ! Jamais une chute n’aura été aussi bonne !

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Avengers Extra #12

Captain Marvel : Ce nouveau numéro d’Avengers Extra est frappé du sceau All-New Marvel Now avec la nouvelle série centrée sur Captain Marvel (la huitième du nom tout de même) alias Carol Danvers.

J’adore ce personnage, du moins quand elle porte le costume de Miss Marvel, car je dois bien avouer ne pas avoir succombé à ses nouvelles aventures depuis qu’elle est Captain Marvel. La faute sans doute à Kelly Sue DeConnick, qui n’a pas réussi jusqu’à maintenant à sortir la moindre histoire intéressante. Prions donc pour qu’il en soit autrement ici…

Et d’emblée, je dois bien avouer être assez désarçonné de la voir en couple avec War Machine. Alors peut-être cela s’est-il produit dans des épisodes inédits en VF, mais j’ai un peu l’impression que le truc me tombe dessus. Et alors que je découvre cette romance voilà que Carol dit au revoir à son beau prince pour prendre une petite année sabbatique dans l’espace.

Enfin, sabbatique c’est vite dit ! Après Tony Stark et les Gardiens de la Galaxie, c’est au tour de Carol de se la jouer Jedi et de vivre des aventures dans une galaxie lointaine, très lointaine ! Elle se retrouve en plein conflit entre un peuple opprimé et malade et un tyran qui n’est autre que J’Son le père de Star Lord !

Bref, beaucoup de personnages, aucun d’intéressant, des dessins qui n’aident pas à rentrer dans cette histoire sans saveur, encore une fois de DeConnick. Et qu’est ce que Marvel a à envoyer tous ses héros dans l’espace.

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Spider-Man #15

Inhumanity Superior Spider-Man : Peut-être l’épisode le moins chiant d’Inhumanity et en même temps peut-être le seul à peu près sympathique de Superior Spider-Man (ceux où Otto coule, en ce moment, étant hors-jeu bien entendu, niark, niark, niark)

Otto se retrouve face à un vieux monsieur, qui utilise la technologie des Inhumains, qu’il a trouvé, pour essayer de soigner, du moins soulager sa femme qui souffre du cancer. Et nous allons voir un Otto plein de compassion, pour résoudre ce problème !

Bref, un épisode qui n’a rien d’extraordinaire mais qui a le mérite de se laisser lire à l’inverse de ce qu’on a pu lire d’Inhumanity jusqu’à maintenant…

Superior Spider-Man : Prologue à Goblin Nation ! Avec le combat entre le Bouffon et le Super-Bouffon, pour la suprématie du nom. Pendant ce temps le faux Spidey doit apporter des explications aux Avengers, pendant que l’âme de Peter se bat comme un beau diable dans les souvenirs d’Otto !

Graphiquement, nous avons le droit à trois artistes bien différents pour les trois axes de l’histoire. Humberto Ramos signant de belles planches pour la bataille des Bouffons, Marcos Martin s’occupant de Peter et nous offrant un beau pays des songes, tandis que Javier Rodriguez met en image l’opposition Otto/Tony Stark !

Bref, Otto se retrouve toujours un peu plus seul, les Avengers se réveillent enfin !!!, et Peter n’a pas dit son dernier mot !

Superior Spider-Man Team-Up : Alors en pleine prospection dans sa ville, le Spider-Man Supérieur se fait alpaguer par le Punisher et Daredevil. Ce dernier a des doutes sur Peter/Otto, mais aucune preuve ou début de piste. Mais il est davantage inquiet par un danger qui quête la ville et le Punisher pense qu’Otto lui a volé le planeur du Bouffon.

La fine équipe se rend donc à Spider-Island et Otto découvre alors qu’il a été infiltré de l’intérieur ! Et l’identité de son adversaire ne fait aucun doute, le Bouffon lui déclare la guerre !

Bref, cela devient concret, le Bouffon a finit de mettre ses pions en place et les premiers coups qu’il donne à Otto font mal, très mal.

The Superior Foes of Spider-Man : Après avoir passé un sale quart d’heure aux mains du Caméléon, c’est au tour du Hibou de vouloir se venger, se défouler sur Boomerang. Et alors qu’il conclut avec sa chère et tendre, il découvre qu’il est la cible de Bullseye !

Ni une, ni deux, son esprit en ébullition, Boomerang y voit là une opportunité de se débarrasser des deux problèmes en les opposants l’un à l’autre ! Et l’on se demande pourquoi il n’arrive pas à réussir ses coups quand on voit avec quelle facilité il se sort des ennuis ! Mais il reste encore une tierce partie qui lui en veut !...

Bref, toujours aussi bon de suivre les déboires de Fred Myers, looser amusant et plein de répartis mais qui n’arrive pas à quitter cet habit de looser. Et c’est tant mieux pour nous !

Scarlet Spider : C’est bien dommage mais Kaine, au vue des récents événements a décidé de quitter Houston. Bien dommage car il avait su s’entourer d’une galerie de personnages forts amusants et intéressants. Cependant, il n’arrive pas à se débarrasser de la jeune Aracely qui continu de lui coller aux basques.

A travers leur périple à travers le Mexique, et les flashbacks sur comment Kaine a réussi à sauver tout le monde de l’explosion de la fin de l’épisode précédent, on comprend, que même s’il le cache, Kaine en a gros sur la patate.

Bref, fin de série pour Kaine, et c’est dommage car il y avait manière à faire de belles et bonnes aventures. Mais bon on le retrouvera dans les nouveaux New Warriors, même si je ne suis pas super confiant…

Bref, même si la chute d’Otto est entamée, ce numéro ne m’a pas autant plu que les précédents. La faute à un départ timide de Goblin Nation, à un épisode Inhumanity qui se laisse lire mais ne sert pas à grand-chose et à Kaine qui tire sa révérence.

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Spider-Man #16

Superior Spider-Man Team-Up : Otto est en train de tout perdre. Alors que les gens le lâchent peu à peu, doutent toujours plus de lui, voilà que le Bouffon frappe directement sa base secrète de Spider-Island, alors qu’il s’y trouvait avec Daredevil et le Punisher.

Et le faux Spidey va avoir beaucoup de mal à choisir entre le bien commun et ses ambitions personnelles. Plusieurs fois Daredevil devra le rappeler à la raison.

Bref, Otto comprend qu’il a sous-estimé le plus dangereux ennemi de Spider-Man !

Superior Spider-Man : Deux épisodes pour Superior Spider-Man ce mois-ci, pour fêter le départ de la Nation Bouffon. Et si Otto n’avait pas du tout pensé au pire ennemi de Peter Parker, celui-ci va faire en sorte de corriger cela en faisant de sa vie un véritable cauchemar !

Spider Island est réduite en cendres, les entreprises Parker sont menacées ainsi que tous les proches de Spider-Man, MJ, Anna-Maria, tante May. Et que dire de la pauvre Carlie Cooper qui est devenue un membre à part entière de la famille Bouffon auprès de sa sœur Menace !

Et tout s’emballe encore davantage lorsqu’Otto comprend que le Bouffon sait qui il est !...

Pendant ce temps Peter se bat pour garder cinq de ses souvenirs afin de ne pas complètement disparaître et le maire J.J. Jameson nous présente ses soldats ultimes pour défaire le Bouffon, et Spider-Man par la même occasion…

Petite déception avec les dessins, Giuseppe Camuncoli est clairement peu inspiré sur cette saga, dommage, car elle est importante et tellement attendue !

Bref, pas vraiment emballé pour le moment, Otto ne souffre pas assez pour moi. J’en veux plus, beaucoup plus. Par contre le Bouffon est en pleine forme et a rarement semblé aussi dangereux !

The Superior Foes of Spider-Man : Deux épisodes d’une équipe artistique annexe ce mois-ci. Et ce afin de permettre à l’équipe Nick Spencer/Steve Lieber de travailler dans les meilleures conditions possibles.

Nous avons donc le droit à un épisode où Overdrive, Scarabée et Speed Demon nous racontent leurs plus grandes (pathétiques) victoires sur des héros. C’est affligeant mais tellement savoureux de les voir se vanter de si peu, voir de simplement avoir réussi à rester en vie.

Le second épisode met en lumière deux ennemis ringards de Spidey, le Grizzly et le Pilleur. Des loosers encore plus loosers que l’équipe habituelle et qui vont témoigner aux méchants anonymes de la peur qu’ils ont face à ce nouveau Spider-Man !

Bref, un numéro qui ne me convainc pas, alors que j’attendais cela depuis si longtemps. Je ne sais pas, il manque quelque chose, pourtant le Bouffon y va vraiment. Et puis les dessins n’aident vraiment pas, une vraie déception.

Mais cela se laisse lire, toujours bon de voir Otto en prendre plein la tête. Et puis The Superior Foes of Spider-Man est toujours aussi génial à lire.

Alors ça donne quoi #16 : Marvel Now Octobre

Spider-Man Hors Série #4

Morbius : The Living Vampire : Suite et fin des aventures de Morbius. Après avoir fuit le Raft pour Brownsville, le Vampire Vivant, qui voulait se la couler douce, sans faire d’histoire, se retrouve catapulté héros malgré lui, de tous les opprimés de ce petit coin, loin d’être le paradis.

Pour ce deuxième numéro, après un épisode de Dan Slott pour nous nous remettre en contexte, et nous conter les origines, tragiques de Morbius, il est temps pour l’anti-héros d’affronter ces ennemis, la Rose et Makarioa Morbius, son père !

Pas grand-chose à dire sur ces quatre épisodes. Nous avons le droit à une rencontre entre Morbius et le fameux Spider-Man Supérieur, version Otto Octavius, et la suite n’est qu’une course poursuite entre Morbius et la Rose, après que tous les habitants de Brownsville soient en sécurité avec la Légion des Monstres !

Bref, des épisodes intéressants, un passé tragique que je ne connaissais pas, beaucoup d’action, que de l’action. Et le personnage de Morbius est en fait agréable à petites doses car le voir pleurnicher la moitié du temps et en rage l’autre moitié, c’est vite soulant. Et il faut reconnaître que le fond de l’histoire, l’aspect immobilier, est assez ridicule…

Bref, difficile, ce mois-ci de faire une véritable rétrospective sur mes lectures, tant le mois a été gangréné par mon retard sur Spider-Man à rattraper. Et je dois bien avouer que sentir la fin se rapprocher pour Otto a été un vrai plaisir.

Comme toujours, du moins comme souvent, ce sont les Avengers qui tirent toute la couverture sur eux ! Les mutants ont un petit retour d’intérêt avec ce procès de Jean Grey, mais rien de bien folichon non plus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article