Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

X-Men #15

Uncanny X-Men : Retour d’Uncanny X-Men ! Et un retour vraiment désolant. Déjà notons l’absence de Chris Bachalo, remplacé par un Kris Anka bien loin du génie de son prédécesseur.

Ensuite cet épisode, sous couvert d’Inhumanity, se révèle être, encore une fois, un épisode ne servant à rien, ne rentrant dans aucun plan de la part de Bendis ! Et cela devient rageant d’avoir l’impression de voir l’auteur avancer à l’aveuglette !

Tout commence avec les élèves de l’école de Cyclope qui décident de vouloir faire du shopping. Il ne reste plus qu’à convaincre Illyana, puis Emma et enfin Kitty et voilà les filles de l’équipe dans la folie des achats… PA-SION-NANT !

Elles assistent alors à l’apparition d’un nouvel Inhumain, surpuissant, puis à l’arrivée de l’A.I.M. et puis c’est tout…

Bref, heureusement que les dialogues sont savoureux…

All New X-Men : Début d’une nouvelle saga pour les enfants X-Men issus du passé. Et j’espère vraiment, qu’enfin, Bendis va nous offrir quelque chose d’intéressant et de pesant pour les mutants.

Alors que chacun vaque à ses occupations, nous avons le droit à une énorme scène entre Jean et Cyclope, avec beaucoup de rancœur et de non-dits entre les deux, ainsi que le pauvre Angel. Des dialogues savoureux, des piques qui fusent, et beaucoup d’humour dans les mots d’Angel. Un vrai bon moment, c’est assez rare pour le souligner…

Après, pas grand-chose d’autre à dire. C’est le début de la saga, la base est soudainement attaquée, les jeunes X-Men baladés et Jean Grey emmenée !

Bref, un début plutôt agréable à lire, et amusant. Graphiquement c’est plutôt bon.

Amazing X-Men : Ultime chapitre sur le retour de Diablo ! Va-t-il revenir du pays des morts ? Où est-ce un simple clin d’œil ? La réponse ici !

L’épisode se résume au combat entre le bateau pirate de Diablo et des X-Men à celui d’Azazel et ses hordes de l’Enfer !

Pas grand-chose d’autre à dire sur cet épisode sans risquer de trop en dire justement. Graphiquement, ce n’est toujours pas ma tasse de thé, surtout avec autant de cases vilaines.

Un petit mot sur la fin, sans rien dévoiler, je trouve les explications de Jason Aaron franchement ras les pâquerettes et la façon d’y arriver bien trop facile.

Bref, la fin de justifie pas toujours les moyens…

Cable and X-Force : Troisième chapitre de la saga Vendetta, qui voit les deux séries X-Force se réunir.

Et ses deux équipes semblent avoir compris, enfin, que se foutre dessus n’était pas forcément la meilleure chose. Quant à Puck, il a complètement craqué sur Big Bang. Chacun se retrouve. Et lorsqu’ils vont se décider à chercher leurs compagnons, ils vont être surpris.

En effet, Cable, Hope et Bishop ont été transporté à l’époque de Stryfe ! Et ce dernier semble bien décidé à mettre Nathan face à ce qu’il a inculqué à Hope… Pas sûr que cela lui plaise…

Graphiquement, les dessins d’Angel Unzueta ne sont vraiment pas au niveau. Les visages ne sont vraiment pas beau, et plus on s’éloigne de l’action, plus c’est brouillon.

Bref, un épisode qui ne fait pas vraiment avancer les choses…

A+X : Là aussi, grand final de cette saga ! Fatalis se joint à cette joyeuse petite bande afin de les affronter.

Bref, combat classique, fin facile et expédiée des dessins qui s’essoufflent, pour une saga inutile…

Bref, j’attendais avec impatience le retour d’Uncanny X-Men, et bien il faut faire attention à ce que l’on souhaite ! Vendetta se met en pause et n’avance pas avec ce troisième chapitre. La fin de la saga A+X prouve que cette série ne sert vraiment à rien.

Mais malgré cette désolation, Diablo apporte de la fraicheur et de la légèreté, et All New X-Men semble bien démarrer sa nouvelle saga, a voir.

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

Iron Man #15

Iron Man : Episode, qui comme pour beaucoup de série, est gangrené par l’événement Inhumanity, alors que cette saga n’a pas encore officiellement commencé chez nous… Et l’on sent avec cet épisode d’Iron Man un léger décalage…

A côté de cela nous assistons à une réunion des dix anneaux du Mandarin et à la présentation du porteur de Ténèbres. Il est sympathique de voir les différents hôtes imaginés, espérés par l’anneau avant de se poser sur un anonyme. Un anonyme qui va vite surprendre l’anneau lui-même.

Graphiquement, Agustin Padilla n’est pas au niveau. Les personnages n’ont jamais la même tête. Des visages un peu trop carré par moment…

Bref, tout cela est long à se mettre en place, pas toujours clair, on ne voit pas où l’on va, et Inhumanity est un peu gangréneux…

Hypervelocity : Une horreur à lire ! Intérêt nul ! Enfin fini !

Gardiens de la Galaxie : Enfin du concret et une véritable histoire pour les Gardiens de la Galaxie ! Je n’y croyais plus. Espérons maintenant que la qualité soit là, quitte à être exigeant.

Après un court passage où Sara Pichelli nous offre une Gamora à tomber nous rappelant les belles heures d’Annihilation et compagnie, nous assistons à une réunion du Conseil Intergalactique. Nous découvrons, le titre de la saga pouvait nous laisser comprendre, que ce sont les Shi’ars qui ont kidnappé Jean Grey dans All New X-Men. Ils veulent la juger des crimes de Jean Grey sous l’emprise du Phénix. Assez aberrant ! Les Gardiens se rendent alors sur Terre, mais trop tard, comme nous avons déjà pu le voir.

Bizarre de voir les Shi’ars et les autres races extraterrestres agir de la sorte vis-à-vis de la Terre, surtout au vu de ce qui s’est passé dans Avengers ces derniers temps.

Graphiquement, Sara Pichelli fait des merveilles, vraiment l’une des artistes que je suis le plus heureux de retrouver chaque mois !

Bref, pas vraiment un deuxième chapitre pour le Procès de Jean Grey, plus une seconde introduction vue par les Gardiens. Graphiquement c’est parfait (hormis peut-être la tronche à Gladiator)!

Nova : Nouvelle équipe pour Nova ! Espérons que cela fasse du bien à cette série où concrètement il ne s’est rien passé en dix épisodes, soit presque un an…

Au scénario, l’excellente surprise de Deadpool, Gerry Duggan et au dessin le très bon Paco Medina, mais qui a le même défaut de son prédécesseur, la représentions des âges des personnages… Et si le seul truc qui gêne avec ses dessins ici, car sinon c’est plutôt agréable à regarder, hormis peut-être quelques visages vraiment trop carrés, trop massifs et pas toujours anatomiques.

Pour l’histoire, par contre, et bien pas de miracle Duggan pour le moment. Bon en même temps c’est le premier épisode. Mais on garde la même façon de nous dépeindre la vie inintéressante et chiante de ce gamin capricieux. Et l’aspect Nova n’est pas forcément plus glorieux ou passionnant, avec ce gamin qui découvre qu’il peut voir, sur une carte, les différents Nova morts. Et en voulant en secourir un il va affronter d’énormes araignées de l’espace, avant de mettre sur sa piste un nouvel ennemi.

Bref, toujours un boulet ce Sam Alexander

Bref, encore un mois compliqué pour la revue Iron Man. La faute à la série phare qui fait du sur place, qui n’arrive pas à passionner. La faute aux deux derniers épisodes sans queue ni tête d’Hypervelocity (ouf c’est fini). La faute à Nova qui ne sert à rien !

Mais il ne faut pas désespérer ! Les Gardiens de la Galaxie peuvent nous offrir un truc sympa avec les All New X-Men, et la saga Hypervelocity d’Iron Man est finie !

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

X-Men Universe #15

X-Men Legacy : Episode anniversaire avec le numéro #300. Et pour le coup, si l’idée de base est sympa, on se retrouve avec une histoire ne servant pas à grand-chose et à la qualité graphique plus que douteuse…

On découvre un nouvel X-Men, présent depuis longtemps, mais dont personne ne se souvient. C’est justement son pouvoir, on l’oublie, on ne le voit pas, il est insignifiant. Cet épisode est une suite de ses apparitions dans des grandes sagas des mutants.

Bref, on ne s’en souviendra plus très rapidement…

Uncanny X-Force : Ultime chapitre de la saga Vendetta. Nous avions laissé Hope sur le point de tuer Bishop devant les yeux et l’impuissance de Nathan ! Et le pauvre Bishop va passer un sale quart d’heure, seulement, malheureusement…

C’est à ce moment que les deux équipes d’X-Force décident d’arriver à l’époque de Stryfe afin de libérer leurs amis. Je dois bien avoué que je suis un peu déçu de la rapidité et de la facilité du combat. Montrant clairement que cette saga n’a d’autre ambition que deux clôturer les séries des deux équipes pour mieux renaître en une seule. Stryfe finira par fuir et faire un beau cadeau à Hope, et comme il était prévisible, c’est ce bon vieux Bishop qui sera le seul à pouvoir l’aider…

Bref, Cable and X-Force et Uncanny X-Force sont morts, vive X-Force

Longshot sauve l’univers Marvel : Ultime numéro de cette minisérie et c’est tant mieux…

Bref, final stupide…

A+X : Trois épisodes ce mois-ci… Youpee… Une rencontre explosive entre Black Widow et Fantomex, une petite leçon de vie et de morale avec Captain America et Jubile, et un concours de « j’ai la plus grosse » entre le Fauve et Docteur Strange.

Bref, rien de bien passionnant encore une fois…

Bref, le prochain numéro avec l’arrivée de trois nouvelles séries (Magnéto, Diablo et X-Factor) ainsi qu’une nouvelle histoire pour Savage Wolverine sera l’ultime chance de ce mensuel. Le numéro de ce mois-ci est tout simplement rempli que de séries ou d’épisodes bouche-trou. Il n’y a que Vendetta qui soit digne d’intérêt, et encore…

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

Wolverine #15

Wolverine and the X-Men : Episode surprenant que celui de ce mois-ci, vu qu’il se concentre sur le modeste Crapaud, le concierge de l’école. Depuis l’ouverture de l’école Jean Grey, s’il n’est pas devenu un personnage passionnant (bien qu’amusant) il a su franchir la ligne pour s’installer timidement du côté des gentils.

Mais l’heure n’est pas aux réjouissances pour Mortimer, sa trahison avec le Club des Damnés lui vaut d’être renvoyé de l’école, avec effet immédiat. Et on se rend compte, lors de ses adieux avec la belle Husk, que le personnage est devenu attachant et on se surprend à ressentir de l’empathie pour lui.

Très vite Logan et les autres professeurs comprennent l’importance qu’il avait dans l’école, tandis qu’Husk sombre dans une dépression en réalisant la belle âme que cet être hideux cachait en lui.

Bref, belle surprise ! Belle surprise de découvrir un Crapaud attachant. J’espère que les auteurs continueront sur cette voie avec ce personnage.

Japan’s Most Wanted : Suite des aventures de Logan au Japon (des aventures qui me font terriblement penser au dernier film du Griffu au cinéma, surtout lorsque j’ai lu la scène du train…)

Alors qu’il vient de se prendre un revers face au Samouraï d’Argent 2.0, il se voit confronter à Sunfire, laissant la pauvre et si belle Osen Ono toute seule. Mais il faut se méfier des apparences et les deux cousins font avoir un échange assez violent.

Après un interlude intime et inutile entre Logan et Osen, les deux personnages se mettent en route pour trouver le village du premier clan, mais une petite vieille va se dresser sur leur passage.

Graphiquement, les traits de Paco Diaz sont toujours aussi magnifiques et sensuels esthétiquement, alors que quelques pages d’Ale Garza en plein milieu viennent tout gâcher…

Bref, toujours aussi plaisant à lire, que dire de plus^^

Bref, encore une fois le mensuel Wolverine est une valeur sûre avec des histories de qualités. Et malgré tout le bien que l’on connaît à une série aussi comme Wolverine and the X-Men, on arrive encore à se faire surprendre avec une histoire comme celle d’aujourd’hui. Quel plaisir tous les mois.

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

Avengers Universe #15

Avengers Assemble : Pour prêter main forte à Spider-Girl, Black Widow et Spider-Woman l’ont aidé à pénétrer dans un des locaux de l’AIM afin de retrouver l’un de ses professeurs transformé en cocon à cause de la bombe de Flèche Noire.

Malgré l’assurance affichée, les trois héroïnes finissent par se faire capturer par Kashmir Vennema, la terroriste interdimensionnelle. Vont suivre alors deux scènes très bien écrites et très amusantes. L’un durant l’évasion des trois femmes avec de bons dialogues dus au pouvoir de Spider-Woman sur les phéromones. Et la suivante avec la rencontre entre Bruce Banner et Kashmir Vennema.

Hormis cela, rien de bien passionnant, ni vraiment digne d’intérêt. On se dirige alors vers une simple histoire de vengeance pour Spider-Girl, alors que June Covington fait d’étonnantes découvertes.

Bref, amusant mais ce n’est pas suffisant pour faire une bonne histoire.

Thor : Suite de la saga « Le Maudit » avec Thor et la Communauté de l’Anneau… euh… la Ligue des Royaumes, pardon.

Ce groupe hétéroclite, enchaîne les victoires sans pour autant réussir à mettre la main sur Malekith. La faute sans doute au fait qu’il n’y ait aucune cohésion parmi ces héros. Et ce sont même des tensions qui règnent entre certains membres. Plutôt que de continuer sur ce chemin, Thor décide de faire en sorte de tisser un lien, même fragile, et quoi de mieux qu’une bonne beuverie dans une tanière elfique ?

Mais le danger que représente Malekith est toujours là, et nos compagnons vont le découvrir d’une manière bien triste et surtout découvrir les nouveaux alliés de l’elfe noir ! Des alliés qui donnent froid dans le dos…

Bref, chant du cygne pour un personnage, un baiser fougueux et un ultime affrontement qui s’annonce d’une rare violence.

Captain America : Enorme échange de coup entre Captain America et Nuke. Mais le héros à la bannière étoilée aura beau frapper et frapper encore, ce sont ses mots qui finiront par ébranler les certitudes et les convictions de Nuke. Malheureusement, alors que l’assassins emblait calmé, une journaliste fait son apparition et la bête s’enrage à nouveau.

On comprend alors, en découvrant le véritable ennemi de cette saga, que son arme n’est absolument pas Nuke, simple munition, mais la presse et le feu aux poudres qu’un article peut provoquer.

Beaucoup de scènes de combat, pas toujours inspirées, beaucoup de bla bla sur le devoir de mémoire, pas toujours intéressant.

Néanmoins les ultimes instants du combat entre Captain América et Nuke, nous montrent un héros aux abois…

Bref, un chapitre riche en action, mais il manque quelque chose. La jonction entre cette saga et la précédente n’est pas faite, du coup l’intérêt n’est pas là.

Hulk : Fin, enfin, de cette saga d’Hulk à travers le temps… Et quel bazar. Banner qui transvase sa psyché du robot au Bruce Banner mais de la mauvaise époque, et Hulk qui se prend les rayons gamma ayant transformés Banner en Hulk pour la seconde fois. Devenant un überhulk… oui, c’est navrant !

La résolution de cette histoire l’est tout autant et sans la moindre surprise quand au cerveau de cette saga. On l’avait deviné dès le premier épisode…

Bref, à l’image de cette série depuis Marvel Now, c’est poussif, chiant, très souvent pas beau. On nous dit que ce voyage dans le temps va avoir des répercussions, j’attends de voir…

Fearless Defenders : Ultime combat entre les filles de Valkyrie et les filles de Caroline la Fée. Comme à chaque fois que l’on replonge dans cette série, on ne sait pas d’où le vient et on ne sait toujours pas où l’on va. Belle scène cliché entre Valkyrie et Annabelle. Cliché pour ne pas dire ridicule. Des combats qui ne sont pas convaincants, un cliff final dont je me fou royalement et encore un nouveau personnage parmi les héroïnes donnant vraiment l’impression que Cullen Bunn cherche à battre le record d’héroïnes dans une seule et même série.

Bref, c’est fini et c’est tant mieux. Cette série n’aura jamais eu de véritable départ et on n’aura jamais compris où voulait en venir l’auteur.

Bref, ce n’est pas que ce mensuel est devenu mauvais, non, il est simplement devenu quelconque. Thor et Captain America n’ont plus la même aura de génie, Avengers Assemble est sans grand intérêt même si cela se laisse lire, Hulk est une plaie à lire et Fearless Defenders ne servait clairement à rien. Si j’apprécie plutôt l’histoire actuelle de Thor, j’espère vraiment que sa prochaine histoire et celle de Captain America seront à nouveau me faire vibrer.

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

Avengers #15

Avengers : Deux épisodes ce mois-ci pour les Avengers. Et si le deuxième épisode nous montre l’arrivée d’une nouvelle équipe d’Avengers venue d’une autre réalité à cause de l’AIM (oui, cela sent très fortement le Syndicat du Crime chez DC Comics…) est plutôt simple à comprendre et plutôt intéressant. J’avoue être plus sceptique sur le premier épisode.

On y découvre une descendante de Tony Stark, venue de 3030 (et elle l’appelle Grand-Père ?????) pour aider les Avengers à positionner une autre planète, utilisée comme arme contre non, sur le même axe que notre planète mais sur une autre fréquence, une autre réalité. Un peu compliquée comme histoire, pas très claire que ce soit dans sa construction, ses explications que dans son intérêt. Même si je me doute que ce qui se passe dans le deuxième épisode a un lien direct avec celui-ci.

Il est sympa de voir que Logan est mis à l’écart (on le voit partout) tout comme Spidey (qui n’est plus lui-même, enfin on en parle dans Avengers !!). Bon, si on ne voit pas Spidey, Logan agit toujours dans l’équipe malgré les dires de Captain America

Bref, maintenant qu’Infinity est fini, Hickman commence à poser les bases pour la suite. Comme toujours avec cet auteur de génie, c’est très compliqué et long à se mettre en place, mais à force de patience, généralement, on finit sur le cul !

Avengers World : Nouvelle série sur les Avengers, toujours écrite par Hickman, avec l’aide de Nick Spencer, parce que cela fait quand même trois séries sur les Avengers pour le même auteur.

Au dessin, on retrouve Stefano Caselli, et c’est toujours un plaisir de retrouver les traits de cet artiste. Même si quelques unes de ses cases laissent un peu désirer. Comme la pleine page avec Thor, Captain Marvel et Hypérion.

Les Avengers, décident d’aider le S.H.I.E.L.D. de temps en temps. Et il semble en avoir beaucoup besoin ! On retrouve le Faucon, Logan, Black Widow et Shang-Chi à Madripoor alors que l’île est à feu et à sang. Starbrand, Nighmask, Spider-Woman et Hawkeye se retrouvent en pleine cité des morts. Enfin, Smasher, Solar et Rocket font une surprenante découverte sur l’île de l’AIM, qui n’est plus vraiment une île…

Bref, des menaces de tous les côtés pour les Avengers, mais vu leur nouveau statu, rien n’est trop gros pour eux. Et surtout, tous les axes proposés mettent l’eau à la bouche. Première approche réussie.

New Avengers : Le mois dernier, Black Swan nous annonçait l’existence de menaces bien plus sérieuses et dangereuses que les récents Bâtisseurs ! Et parmi ces menaces, elle nous parlait des Prêtres Noires.

Et grâce au Pont, une invention que Reed Richards (une mauvaise invention, et pourtant il en refabrique un…), les Illuminati se rendent sur une Terre parallèle (décidément si le truc de moment ça !) et assistent avec horreur au tour de force de ces Prêtres Noires qui rayent de la carte les héros de ce monde en un simple claquement de doigts ! Et nous avons de quoi trembler !

Bref, Hickman nous présente de nouveaux ennemis, qui ont de faire froid dans le dos. Et effectivement les Bâtisseurs passent pour de simples enfants à côté. Notons des dessins vraiment affreux de Simone Bianchi

Secret Avengers : Il aura fallu le temps, mais enfin, Nick Spencer décide de s’intéresser à ce qui arrive à la pauvre Mockingbird ! Injustement abandonnée et oubliée sur l’île de l’AIM et personne parmi nos héros ne semble n’en avoir quelque chose à foutre…

On reprend là où nous l’avions laissé, c'est-à-dire dans l’embarras, dans le rôle d’un chercheur, face aux ministres de l’île pour débattre d’un projet dont elle ne sait rien… Et si elle arrive, habillement à se tirer de cette histoire, c’est sans compter sur Forson, qui semble l’avoir grillé depuis le début !

L’occasion de voir, également, que tout ne semble pas si parfait sur cette île ! Des désaccords se font sentir, et une trahison est même entrain de se faire… Même si pour cela, il semblerait que María Hill ne doive passer un pacte avec le diable…

De magnifiques dessins de Butch Guice !

Bref, toujours aussi plaisant de suivre cette série. Cette guerre entre le S.H.I.E.L.D. et l’AIM est passionnante sur un fond d’espionnage et de double-jeu.

Bref, j’espérais que ce mensuel reprenne du poil de la bête et bien c’est chose faite. Jonathan Hickman préparent de nouvelles menaces pour les Avengers, des menaces vraiment terribles et je n’ai qu’une hâte, c’est d’aller plus loin pour découvrir ce qui va se passer. Comme toujours, il faut laisser tout cela se mettre en place, mais tout cela s’annonce passionnant.

Content enfin de revenir aux sources avec les Secret Avengers et ainsi découvrir ce qui arrive pour la pauvre Mockingbird.

Et puis un mensuel avec cinq histoires d’Avengers, sur différentes séries, voilà quelque chose qui me plaît !

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

Spider-Man Hors-Série #2

Morbius the Living Vampire : Voilà une série Marvel Now que j’avais hâte de découvrir ! Je suis fan de ces personnages issus de la faune de l’horreur et du fantastique chez Marvel.

L’histoire démarre après l’évasion de Morbius lors de la saga « Dernière Volonté ». Il croise alors une sorte de clochard qui va lui conseiller de se cacher à Brownsville. Une ville sans super-héros, sans police, une vraie ville ou la loi du plus fort est la seule loi en cours.

Par la force des choses Morbius va devenir une sorte d’anti-héros au milieu de cette misère humaine et aider les habitants de Brownsville à se débarrasser d’une grosse brute nommé Noah Saint-Germain (cela ne s’invente pas…) Et contre toute attente, ce dealer semblait en fait être une soupape de sécurité pour la ville ! Car alors que toute la misère du monde semble se réfugié dans cette ville miteuse et sans espoir, beaucoup de méchants semblent s’y intéresser, dont un proche de Morbius

Et les bonnes actions de ce dernier vont le conduire à ne plus être maître de ses actes…

L’histoire se laisse lire mais elle ne correspond pas au personnage. Voir Morbius en civile, agir en super-héros alors qu’il tout sauf cela, quelque chose ne va pas, on y croit pas et on est loin de ce à quoi on s’attend en entamant une histoire avec le vampire. Et pourtant l’intrigue est intéressante.

Bref, c’est au final une déception ! C’est plutôt beau à regarder, intéressant à lire, on passe un bon moment, mais ce n’est pas une histoire pour Morbius. Je veux du fantastique avec un tel personnage, quelque chose différent d’avec les super-slips de Marvel. On a suffisamment d’histoires d’héroïsme avec des super-héros pour avoir le droit à autre chose avec un tel personnage. Cela casse son image et lui enlève tout intérêt…

Alors ça donne quoi #15 : Marvel Now Septembre

Deadpool #8

Deadpool : Fin de la saga « le Bon, la Brute et le Truand ». Une saga très sombre, où alors qu’il est en Corée du Nord, Deadpool découvre que Carmelita Camacho a eu un enfant de lui, une petite fille, juste avant que les deux femmes ne meurent. Sa haine pour Butler était déjà grande, mais là cela n’a pas d’égal. Si Deadpool est expéditif et pragmatique, l’agent Preston est bien décidé à en découvrir plus sur le savant.

La possibilité que l’enfant de Wade soit toujours envie est supposée, mais Wade ne tient pas à la chercher, il ne serait pas un bon père. Il préfère alors que ce soit Preston qui s’en occupe, s’ils la retrouvent. Il faut donc trouver un corps à Preston.

Et c’est justement le thème de la nouvelle saga qui suit « Deadpool contre le S.H.I.E.L.D. » ! Et dans sa quête pour trouver un corps à Preston (on se dirige vers un LMD) le duo Deadpool/Preston va se retrouver aux prises avec… une méchante Preston ! Un complot de grande envergure avec la trahison d’agents du S.H.I.E.L.D. semble se préparer et Wade va devoir prendre d’assaut une énorme base volante, heureusement il pourra compter sur Coulson

Bref, après une saga vraiment sombre, noire et émouvante, Duggan et Posehn décide de retourner dans le tranchant en plongeant Deadpool et Preston, en pleine recherche d’un corps pour Preston, en plein conflit entre le S.H.I.E.L.D. et Ultimatum ! Si je ne m’attendais pas à autant d’empathie pour notre pauvre Deadpool dans cette saga terrible qui vient de se terminer et qui fut une merveille à lire, je retrouve avec plaisir notre duo en pleine action avec toujours autant d’humour !

Bref, Marvel Now perd du poil de la bête, avec la baisse d’intérêt de séries comme Thor et Captain America, qui ont su nous en mettre plein la vue durant presque un an avec leur première saga respective. Cela n’est pas devenu mauvais, loin de là. Il reste d’excellentes séries comme Wolverine et Deadpool.

Les Avengers se préparent déjà à de nouvelles aventures épiques grâce à un Hickman très en forme.

Les mutants sont toujours à la traîne, où plutôt Bendis est à la traîne, car ses titres ne sont vraiment pas au niveau de ce à quoi on pourrait s’attendre.

Un mois en baisse, et plutôt décevant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
BREF
Répondre