Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Batman Saga #21

Mon Impression : Batman Saga #21

BATMAN #19-20

Scénario : Scott Snyder Dessin : Greg Capullo

Histoire en deux parties, où l’on suit un Batman qui n’arrive pas à sortir de son chagrin. La perte de Damian le poursuit partout, où qu’il aille. Et il se complet à vivre à travers ses souvenirs, à travers les quelques images qu’il a de son fils dans sa mémoire.

A côté de cela, il braque une banque, prend une otage et tire sur Gordon… ! Oui bon ce n’est pas la stricte vérité. Vous vous doutez bien que la tristesse ne l’a pas fait complètement disjoncté. Tout cela est l’œuvre d’un ennemi de Batman, bien décidé à nous en mettre plein la vue avec ses nouveaux pouvoirs, et à démolir la réputation de Bruce Wayne, avant d’aller jusqu’à vouloir dévoiler l’identité de Batman !

Malgré le chagrin, Batman va se battre contre cet ennemi et tout faire pour le mettre derrière les verrous. Le chagrin est là pour Bruce Wayne, mais depuis son tête à tête avec Harper Row, Batman est de nouveau opérationnel.

On notera encore une fois, deux nouveaux épisodes et aucun reste de la saga précédente avec le Joker.

Bref, deux épisodes pour une histoire plaisante à lire, rien de transcendant, mais avec une bonne petite pointe d’émotion. Et des dessins de Capullo toujours aussi parfaits pour l’univers du justicier de Gotham. c

Mon Impression : Batman Saga #21

DETECTIVE COMICS #18

Scénario : John Layman Dessin : Jason Fabok

Suite des aventures du Pingouin Empereur ! Il est l’heure pour le Pingouin de découvrir, avec rage colère et effroi la façon dont son cher Ogilvy a pris sa place et l’a dépossédé de tous ses biens matériels, comme l’argent, mais également immatériels avec le nom du centre pour enfant qui porte maintenant le nom de la mère d’Ogilvy. Le pire pour Oswald c’est qu’il ne semble avoir aucun moyen de se retourner. Surtout qu’Ogilvy n’en reste pas là et retourne le couteau dans la plaie en lui envoyant aux basques un effroyable assassin en la personne de Victor Zsasz.

Le salut pour le Pingouin viendra finalement de Batman ! Après lui avoir fait remarquer, au début de l’épisode, qu’il ne trouvera jamais rien pour le faire arrêter.

La série s’emballe un peu, sur fond d’ambiance polar, l’intérêt commence à pointer le bout de son nez. Cette lutte entre ancien patron et bras droit pour la main mise sur la pègre de Gotham est passionnante. Le tout servi par des dessins collant bien à l’ambiance de Jason Fabok.

Un back-up classique, centré sur Victor Zsasz. Qui nous montre comment Ogilvy l’a recruté et pourquoi il voue une telle colère vis-à-vis du Pingouin.

Bref, un épisode qui relève un peu, enfin, le titre. Tout cela grâce à cette lutte intestine entre Pingouin et Pingouin Empereur. Ce dernier semblant en plus vouloir continuer d’abattre ses cartes les unes après les autres.

Mon Impression : Batman Saga #21

BATMAN ET RED ROBIN #19

Scénario : Peter J. Tomasi Dessin : Patrick Gleason

Alors attention, il y a tromperie sur la marchandise. L’épisode se nomme « …et Red Robin » pourtant la présence la plus importante au sein de ce numéro c’est celle de Carrie Kelley ! La Robin de Frank Miller, qui ne porte pas le costume ici (enfin pas de cette façon), fait une arrivée remarqué dans l’univers actuel de la chauve-souris. Et si ce qu’elle trafiquait avec Damian reste un mystère, sa présence est une belle surprise.

Et si cette présence m’enchante, la quasi absence de Red Robin, pourtant très, très bon dans les quelques scènes qu’il a avec Batman, est décevante. On voit trop peu Tim Drake. Je parle des lecteurs VO. Et le peu qu’on a vu de lui dans les épisodes de Teen Titans pris dans la saga du Joker, par Lobdell, piquait les yeux.

A côté de ça, cet épisode est une belle déception ! Je comprends parfaitement l’état dans lequel se trouve Batman, père moi-même de trois petits bouts, je trouve globalement exagérée l’action de Batman dans cet épisode, et oui je sais c’est dans un comics. Mais quand même… On tombe dans le cliché, multiplié par la puissance Batman. Et d’ailleurs, Red Robin le lui fait parfaitement remarqué et réagit de façon réfléchi et mature.

Je suis même déçu de voir Batman agir de la sorte. Sa tristesse n’excuse pas les idées farfelues de Tomasi

Bref, une belle surprise avec la présence de Carrie Kelley et une mauvaise avec l’idée absurde que Tomasi met dans la tête de Batman. La bonne n’arrivant par contre absolument pas à renverser la mauvaise…

Mon Impression : Batman Saga #21

BATGIRL #19

Scénario : Gail Simone Dessin : Daniel Sampere

Et bien, je sentais dans le dernier épisode, que la tension montait petit à petit entre Barbara et son jeune frère, James Jr. Et bien je ne pensais pas si bien dire. L’explosion finale a lieu ici et maintenant.

Après un court flash-back, où le côté de malsain de la dernière réplique de James Jr nous montre que ce mec est un psychopathe depuis l’enfance (Une sorte de Dexter qui n’a pas eu Harry pour canaliser cette part sombre), Barbara se livre complètement à Alysia. Cette dernière lui fera d’ailleurs, elle aussi, une révélation.

Puis viens le face à face. Toute cette petite famille, hormis le père, va se retrouver pour régler ses comptes. Seul fausse note dans cet épisode, les motivations de James Jr, puériles, insignifiantes, stupides, ridicules… Je vous laisse choisir ce qui vous convient le mieux.

Et si je sentais venir comment ce final allait commencer, je ne m’attendais pas à ce que ce soit cette personne qui frappe. Et je m’attendais encore moins à l’arrivée finale qui annonce une nouvelle situation très, très difficile et lourde pour notre héroïne.

Bref, si les motivations de James Jr gâchent un peu le truc, ce face à face tient ces promesses. Et la pauvre Barbara s’apprête à vivre des moments difficiles et s’est fait un ennemi qu’elle ne pourra jamais affronter.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article