Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #7 : Les Ailes de l'Enfer

J'ai vu! #7 : Les Ailes de l'Enfer

Voilà un film que j’’aimais beaucoup étant ado, et que j’ai voulu faire découvrir à ma chère et tendre il y a peu. Et bien quelle claque, qu’est ce que cela a vieilli et qu’est ce qu’on voit un film différemment une fois adulte !

Nicolas Cage joue un Marine qui rentre chez lui, et qui dès le premier soir, dans une baston de rue pour l’honneur de sa femme, tue un homme. Résultat : huit ans de prison. C’est dommage, sa fille doit naître trois mois après cet incident.

Huit ans plus tard donc, il est libéré et va enfin voir sa puce avec qui il correspond par courrier mais qu’il n’a jamais vue. Passons sur la coupe de cheveux ridicule de Nicolas Cage…

Et il se retrouve dans un avion dans lequel on a regroupé tous les criminels les plus dangereux des Etats-Unis… Que des psychopathes avec une liste longue comme le bras de crimes étant transférés dans une nouvelle prison haute sécurité. Auquel on rajoute donc Nicolas Cage et son pote, simple voleur, diabétique, pour la touche « On n’abandonne pas un homme blessé ! Ouh ah ! »

J'ai vu! #7 : Les Ailes de l'Enfer

Je ne parle pas des surnoms des criminels, Cyrus le Virus parce qu’il tue plus que le cancer… Je vous épargne cela.

Bien entendu, on va avoir le droit aux mêmes clichés pour les flics les poursuivants, un gentil agent nouvelle génération plus basé sur la psychologie, tout gentil, tout mignon, raillé par l’autre flic, bourru et qui aime les gros calibres.

Le tout servi par des scènes d’action et d’explosions à la Jerry Bruckheimer !

Bref, si on retire les scènes d’explosions du film et bien… il ne reste rien. Film de purs clichés, il se laisse regarder dès que l’on met son cerveau en pause, mal joué, voir sur-mal joué.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article