Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu! #3 : Kick-Ass #2

J'ai vu! #3 : Kick-Ass #2

Le premier Kick-Ass m’ayant beaucoup plu, c’est tout naturellement que j’ai poursuivi le lendemain avec le second volet.

Comme l’on pouvait s’en douter, Chris éprouve une haine sans nom vis-à-vis de Kick-Ass ! Et si Dave a été le premier super-héros, Chris va devenir le premier super-vilain : le Mother Fucker… Avec pour costume la tenue SM de sa chère mère fraichement décédée… Si le tout est ridicule, on peut être rassuré sur l’aspect déjanté de la série qui reste un élément moteur du titre.

Et des noms ridicules pour des personnages hauts en couleurs on va en avoir à foison. Car si le premier volet ne voyait apparaître que quatre super-héros, on dépasse ici la dizaine de super-héros et super-vilains têtes d’affiche, et on s’approche de la centaine avec les figurants.

J'ai vu! #3 : Kick-Ass #2

Les supers-héros se multiplient depuis l’apparition de Kick-Ass alors que lui-même a raccroché les bâtons, et les super-vilains apparaissent sous l’impulsion et l’argent de Chris. Et avec cette recrudescence de la violence, vilains comme gentils vont être recherchés par la police !

Maddy quand à elle, qui devient vraiment splendide, va découvrir, à la demande de Marcus, les aléas d’être une bimbo et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’y a pas plus aux antipodes de ce milieu là que Maddy. Mais c’est l’occasion de quelques scènes marrantes, d’autres beaucoup moins, et de répliques fort savoureuses ! Ses scènes d’action restent LES scènes du film, gores, violentes sur fond de musique au top ! Moins gêné par son âge vu comme elle a grandi par rapport au premier film.

Dommage par contre d’avoir fait de Dave un personnage baraqué, heureusement Kick-Ass reste un looser héroïque comme dans le premier volet. Dommage également que sa copine soit si vite évincé de ce deuxième film.

J'ai vu! #3 : Kick-Ass #2

Un film qui met également en avant les pères, avec Marcus et le père de Kick-Ass qui font absolument tout pour protéger leurs enfants.

Une fin un peu clichée, moins rythmée et prenante que le premier volet.

Bref, clap de fin pour Kick-Ass, si le film est toujours aussi drôle et geek que le premier, on sent un peu de facilité et quelques clichés pointer leur nez. Les personnages sont toujours la force du film, que dire de Mother Russia, sorte de Drago de Rocky version féminine en tenue SM en latex rouge ! Mais encore une fois, c’est Hit-Girl qui se démarque, et quelque chose me dit que l’on va bientôt la revoir…

Bon film, un peu en dessous du premier volet mais toujours aussi plaisant à regarder !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article