Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Superman Saga #1

Mon Impression : Superman Saga #1

Superman Unchained #1

Scénario : Scott Snyder Dessin : Jim Lee

Voilà un titre qui, sur le papier a de quoi faire saliver. Avec Snyder au scénario, qui fascine et emballe sur la série Batman, et Jim Lee qui possède un gros fan club dans le microvers du comics, les voir ensemble sur un titre Superman, laissait espérer quelque chose de grand.

J’utilise l’imparfait, car dès le premier chapitre, pour ma part, c’est une véritable déception. Déjà que je ne suis pas fan de Jim Lee, mais si en plus le monsieur n’est pas en forme, c’est la cata. Peut-être pas à ce point là, mais ce n’est vraiment pas folichon folichon. Des dessins sans saveurs, peu de détail, brouillons par moment.

Au niveau de l’histoire, cela sent le vue et revue. Oui cette histoire de véritable Superman peut être plaisante, mais franchement, il n’y a rien de transcendant, rien d’innovant, et surtout ça démarre pépère quand même. Ce n’est pas gênant en soit, mais on parle quand même d’une grosse machine de guerre comme série, et j’ai la vilaine impression qu’il y a tromperie sur la marchandise.

Ne parlons pas de Superman en lui-même, terriblement insipide, ne brillant que lorsqu’il cogne et qu’il se tait.

Bref, déçu, j’attendais un truc énorme, avec un Superman bourré de charisme, j’ai un truc énorme niveau déception et un Superman fade.

Mon Impression : Superman Saga #1

Batman/Superman #1

Scénario : Greg Pak Dessin : Jae Lee

Deuxième nouveauté de ce nouveau mensuel, et seconde grosse attente. Et j’avoue quand commençant cette série j’avais peur d’être aussi déçu que sur Unchained.

Mais ô joie ! Il suffit de lire les premières pages pour être rassuré. Rien que par les dessins ô combien visuels de Lee talentueux. Jae Lee. (Oui elle est facile celle là). L’artiste nous dépeint une Gotham sombre, oppressante, presque glauque, collant à la noirceur de Batman. Toujours avec une mise en page tellement originale et réfléchie. Alors que quelques pages plus loin, les dessins de Ben Oliver sur la partie Smallville sont lumineux et nous donnent l’impression de pouvoir briser les barrières. Mais les dessins d’Oliver sont très largement en dessous de ceux de Jae Lee, malheureusement. Méthode très intelligente d’opposer, déjà rien que par les dessins, Batman et Superman.

Greg Pak au scénario fait des merveilles, on ressent de suite les différences entre les deux protagonistes, qu’ils viennent de deux mondes totalement différents. Tout les oppose et pourtant, dès le premier chapitre on sent que quelque chose de fort va s’installer entre les deux.

La bonne idée de cette toute première rencontre, c’est qu’elle concerne non pas Batman et Superman, mais Bruce Wayne et Clark Kent. Et cette première rencontre à Gotham fait saliver. Malheureusement, un peu comme pour les dessins, la seconde partie à Smallville est un poil en dessus, la faute à un manque d’explications pour le moment, sur le pourquoi de ce bond temporel, on est un peu perdu.

Bref, cette nouvelle série démarre fort, très fort. L’opposition Clark/Bruce à travers la narration de Pak et les différents styles graphiques prennent de suite. L’équipe créatrice a su me prendre à la gorge dès le départ, je n’attends qu’une chose : découvrir la suite !

Mon Impression : Superman Saga #1

Action Comics #19

Scénario : Andy Diggle Dessin : Tony S. Daniel

Exit Grant Morrison et Rags Morales sur Action Comics. Et l’on fait un bond jusqu’à l’épisode #19. (Les trous seront comblés dans le tome #3 d’Action Comics en librairie.) Et même si je suis un fan inconditionnel de l’écrivain écossais, je dois bien reconnaître que je ne suis pas spécialement triste de le voir quitter le titre tant il a été laborieux à lire jusque là. Le départ de Morales quand à lui c’est quand à lui du pain béni totalement assumé.

Cette version de la série d’Andy Diggle commence de bien belle façon, dans un passé moins éloigné, et oppose Superman à son ennemi de toujours : Lex Luthor. Classique certes, mais cela fonctionne toujours. Et le génie machiavélique décide d’y aller fort avec notre Kryptonnien préféré. La série semble également se diriger sur l’action totale.

Au niveau du dessin, je me réconcilie avec Tony Daniel, qui nous offre une Lois Lane absolument ravissante et un travail sur les regards absolument envoutants, surtout celui de Lois encore une fois. Des petits détails qui donnent un aspect véridique au truc. Toujours des petits soucis sur les profils.

Bref, une histoire qui démarre bien et de bons dessins. Superman, Lois Lane sublime, Lex Luthor sournois, de l’action, de bons dialogues entre Clark et Lois. Du bon Superman en somme.

Young Romance Special #1

Scénario : Andy Diggle Dessin : Robson Rocha

Bon soyons bref, soyons clair. Inutile et moche.

Mon Impression : Superman Saga #1

Superman #18

Scénario : Scott Lobdell Dessin : Aaron Kuder, Tyler Kirkham et Robson Rocha

Bon, soyons franc de suite, cet épisode est graphiquement très mauvais. Aucun des dessinateurs ne sauve l’autre.

Sans être passionnant (qui a dit Scott Lobdell inside ?), cet épisode nous offre néanmoins quelques scènes intéressantes. La fermeté surprenante de Superman au Sénat des Etats-Unis. Et même s’il se montre intransigeant, je ne suis pas sûr que cela en reste là, je l’espère surtout. L’arrivée d’Orion dans l’univers de Superman après être venu dans Wonder Woman. Et la présentation d’un nouveau méchant, que l’on connait plus pour ses oppositions à Green Lantern.

Après, pas grand-chose d’autre. Un peu d’action, une proposition de travail dans l’air du temps mais terriblement bidon pour Clark.

Bref, un épisode qui sert un peu d’introduction. De nouveaux protagonistes, un Clark qui doit rebondir, et un Superman qui doit surtout absolument effacer cette daube de H’el on Earth

Mon Impression : Superman Saga #1

Superman #19

Scénario : Scott Lobdell Dessin : Kenneth Rocafort

Déjà, c’est un plaisir de voir réapparaitre Rocafort au dessin! Toujours un plaisir de suivre ses scènes d’action, d’admirer ses personnages. Et il y a de quoi faire avec sa Diana Prince ! Elle est juste à tomber. Lorsqu’on la voit apparaître, cela calme tout de suite.

Passons vite sur l’anecdotique combat du début de chapitre en Superman et les Sunturions (oui le nom prête à sourire, pas seulement le nom d’ailleurs…), pour en arriver à l’attrait de ce chapitre, la rencontre en Lois et Diana, niark, niark, niark. Malheureusement, même si je ne m’attendais pas à un Catfight, je suis un poil déçu qu’il n’y ait pas le moindre petit pique. La faute à un contrôle mental détraquant tous les invités de la fête. Pas de Catfight mais de drôles de situation. Lois en Wonder Woman, Lois qui demande à Clark s’il veut qu’elle l’embrasse…

Mais ce contrôle mental mystérieux n’est pas le seul problème pour Clark, car un Néo-Dieu a décidé de le tuer…

Bref, une histoire qui prend forme et devient intéressante (sûr que c’est Lobdell qui écrit ??), de l’humour, de magnifiques dessins, un excellent chapitre qui donne envie pour la suite. Prions pour que Lobdell ne gâche pas tout…

Au final, ce premier numéro de Superman Saga est une bonne surprise.

Batman/Superman est géniale d'entrée, Action Comics un bon classique, et même Superman de Lobdell m'intéresse.

Reste Unchained qui foire complètement son départ.

Pais on a grave envie de se procurer le volume 2 surtout avec Supergirl! Bravo Urban!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article