Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon impression : Astérix chez les Pictes

Mon impression : Astérix chez les Pictes

Ce trente cinquième épisode des aventures d’Astérix et Obélix était attendu de pieds fermes. Surtout après l’horrible et pathétique « Le Ciel lui Tombe sur la Tête ». Bien trop loin des aventures classiques de nos Gaulois préférés.

Force est de constater que le nouveau duo à la tête du titre, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, s’en sortent plutôt pas mal. Même si tout n’est pas parfait, on retrouve l’esprit qui faisait mon bonheur sur les anciens épisodes.

Les dessins de Conrad d’abord sont vraiment très beaux et fidèles à l’esprit d’Uderzo. Les personnages sont beaux, les expressions passent bien, et les cases sont bien en rythme avec le scénario. Et les nouveaux personnages, les Pictes, sont originaux. On est directement emporté par ce nouveau dessinateur à la vue des premières pages avec le rendu du village sous la neige !

Mon impression : Astérix chez les Pictes

Au niveau du scénario, Jean-Yves Ferri retourne aux classiques. Nos Gaulois vont découvrir un nouveau peuple, ici les Pictes. Et avec eux de nouveaux jeux de mots avec les noms (fort poilant très souvent). Un nouveau monde avec de superbes paysages et des us et coutumes bien trouvées. Les pictogrammes, le lancé de tronc (sûr que cela allait plaire à Obélix) ou encore les élections de chef de clans (grand moment). Un peu plus sceptique sur le monstre du Loch Ness…

Côté Gaulois nous avons le droit à ce qui fait le charme de ce petit village : aux disputes entre Gaulois, entre maris et femmes, entre Astérix et Obélix.

On notera cependant quelques oublis importants. La partie avec les pirates est loupée, où est l’accent créole ? Où est la citation latine ? Où est le chef pathétique des pirates ? Absence d’Idéfix. Trop peu de potion magique.

Mon impression : Astérix chez les Pictes

Bref, cet Astérix chez les Pictes n’est certes pas exempt de tout défaut, il n’en demeure pas moi un véritable plaisir à lire et à regarder. Nouveau peuple, bonne dose d’humour et surtout joie et plaisir de redécouvrir nos deux compères et tous leurs amis tous plus excentriques les uns que les autres. N’oublions pas que c’est le premier album de cette nouvelle équipe créative, il faut qu’ils prennent leur marque. Et pour un premier essai, pour moi la transformation est largement réussie, par Toutatis !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article